Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 08:25
Voici l'article sur lequel je constate que mes analyses ne sont si éloignées que cela des professionnels.

Les surfaces mondiales de blé pour la campagne 2009-2010 sont en légère baisse. La production est estimée à 650 Mt, mais avec une incertitude d’environ 20 Mt.

D’après les statistiques du CIC, les surfaces mondiales sont aujourd’hui estimées à 222 Mha, soit une baisse de 1 % par rapport à 2008. On observe une diminution des surfaces chez les exportateurs et une augmentation dans les pays importateurs (Moyen-Orient, Maghreb) ou proches de l’autosuffisance (Chine, Inde). Mais attention, des acteurs majeurs du marché n’ont pas encore semé (Argentine, Australie, Kazakhstan, blé de printemps en Russie, aux États-Unis et au Canada). En Argentine par exemple, les statistiques reflètent la moyenne des cinq dernières années. Or, il est probable que le niveau de semis soit inférieur aux prévisions. En 2008, les surfaces n’étaient que de 4,2 Mha. Pour tous ces pays, une estimation plus précise est attendue pour le mois de juin.

Le rendement mondial pris en compte par le CIC est une moyenne des cinq dernières années (2,92 t/ha). Il semble optimiste. Par exemple, à cause des sécheresses de printemps, le rendement australien est impossible à estimer avant le mois de septembre et peut varier du simple au double entre les prévisions de mars et celles de septembre (comme en 2006 et 2007). En Chine, la sécheresse aura des incidences sur les rendements et il est difficile d’estimer la production à 10 Mt près. Les pays qui ont semé plus de blé sont des pays à risque climatique important. Connaître leur niveau de semis est insuffisant pour avoir une idée précise de leur production. Enfin, la crise économique joue un rôle important sur l’intensification des cultures dans le monde.
 
Fin février, le CIC estimait à 650 Mt la production mondiale (222 Mha x 2,92 t/ha).
Mais face aux incertitudes qui existent encore sur les surfaces et les rendements, on peut estimer qu’elle a un potentiel d’ajustement à la baisse de 20 Mt. Les stocks de report 2008-2009 élevés et les incertitudes sur le niveau de la demande garantissent a priori une disponibilité suffisante pour couvrir les besoins mondiaux.

Source : Arvalis Institut du végétal du 19/03/09

http://www.franceexportcereales.org/IMG/File/ATOUT%20GRAIN/NOTE%20MARCHE%20MONDIAL%20MENSUEL/MARCHE%20MONDIAL%20DU%20BLE%20f%C3%A9vrier%2009.pdf
 

Evolution des surfaces en blé entre 2008 et 2009

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eport 13/02/2010 18:24


Merci pour vos article


Claude 16/02/2010 15:10


Pas de quoi Eport,

Je pense que ce type de site est à destination des agriculteurs, POUR les agriculteurs.