Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 22:53

Une étude approfondie de la production mondiale de blé et des échanges commerciaux établie par FranceAgrimer montre l’importance stratégique que représente le bassin méditerranéen au sens large qui rassemble l’ensemble des pays du pourtour méditerranéen et de la Mer noire, du Portugal à l’Ukraine et au Kazakhstan.

 

Selon les dernières informations communiquées par l’Usda et FranceAgrimer le 10 juin dernier lors du premier conseil spécialisé pour la "filière céréalière", le bassin méditerranéen et les pays du pourtour de la Mer noire sont devenus en quelques années le centre névralgique de la production mondiale et des échanges mondiaux de blé. Cette région concentre, avec 287 millions de tonnes (Mt), 45% de la production mondiale estimée à 652Mt en 2009 mais aussi 45% des échanges commerciaux mondiaux (51Mt sur 112Mt).

Le bilan construit à partir des données de l’Usda (1) par les experts de FranceAgriMer montre que la production globale de cette zone déclinerait en fait de 17Mt en 2009 par rapport à 2008, soit moins 6%. Les importations devraient se réduire de presque 5 millions de tonnes, ce qui reflète essentiellement de moindres importations de l’Iran, de la Syrie, et du Maghreb.

En revanche, les importations de l’Égypte et de l’Arabie Saoudite devraient croître. Mais au total la zone sera moins importatrice.

Selon l’Usda, la consommation domestique serait absolument identique même si ce total résulte de données différentes pour chaque pays. En gros, la baisse de la consommation fourragère devrait
être compensée par la hausse de la consommation humaine en particulier en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Conquête de nouveaux marchés

Les exportations de la zone devraient décliner de 7 millions de tonnes, mais rester à un très haut niveau : 51Mt. Il faut remarquer qu’en 2007/08 la région avait plus importé qu’elle n’avait exporté (déficit de 2,7Mt). En revanche en 2009/10, les exportations devraient dépasser les importations de plus de 9,5Mt. L’équilibre du bilan ne pourra donc se réaliser qu’avec la conquête de nouveaux marchés.

Le stock final devrait rester élevé et croîtrait de 1 Mt à 54 Mt soit un ratio stock sur consommation de 17% légèrement supérieur à deux mois de consommation.

Source : Terre-net Média 12/06/09

N.B : (1) La liste des pays retenus : Algérie,Bosnie, Croatie, UE à 27, Égypte, Georgie, Iran, Iraq, Israël, Kazakhstan, Macédoine, Maroc, Russie, Arabie Saoudite, Serbie, Syrie, Tunisie, Turquie, Ukraine.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Claude 15/06/2009 10:32

Dans l'émission documentaire du 14 juin 2009 à 20h35 sur France 5 "Maroc, le nouvel eldorado ?", on y apprend que le Maroc vient de connaitre en 2009 un épisode pluvieux important, le dernier remontant à 50 ans. Ce qui expliquerait la future récolte record en céréales.