Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 21:04

Petit sujet de réflexion pour les insommniaques en ce dimanche soir !

 

 

 

Les immenses étendues agricoles dans les pays émergents attisent les convoitises des investisseurs. L’Ukraine, nouvel eldorado ?

A l’heure où le thème de la sécurité alimentaire sur la planète devient un enjeu majeur, la société AgroGeneration, dont l’entrepreneur Charles Beigbeder, est l’un des principaux actionnaires, a fait son entrée hier en Bourse pour lever des fonds et investir dans les céréales en Ukraine. Déjà présent dans Poweo, fournisseur alternatif de gaz et d’électricité, Beigbeder, avec des fonds d’investissements et une coopérative céréalière française, loue en Ukraine quelque 20 000 hectares de céréales et vise 100 000 ha d’ici à 2012.

Jadis surnommée « grenier à blé de l’Europe », l’ex-république soviétique mise sur son secteur agricole pour remonter la pente. Ces dernières années, elle s’est imposée sur le marché mondial, taillant des croupières à des grands pays exportateurs, la France notamment.

La Banque mondiale veille au grain

Malgré les difficultés – manque de main-d’œuvre qualifiée, matériel obsolète, terres non cessibles – les investisseurs débarquent en Ukraine, surtout que de nombreuses terres sont encore laissées à l’abandon. La loi ukrainienne interdit la cession de terrains privés issus des anciens kolkhozes (coopératives agricoles de l’ex-URSS) attribués par petites parcelles aux habitants. C’est donc par la location que passe AgroGeneration qui a signé plus de 6 000 baux de 19 ans en moyenne.

Selon un rapport de l’organisation non gouvernementale Grain, ils sont nombreux à s’y installer. Parmi eux, la banque américaine Morgan Stanley louerait 40 000 hectares. Le gouvernement libyen aurait obtenu l’accès à 247 000 ha de terres en échange de gaz et pétrole.

D’autres pays comme la Russie, le Kazakhstan, le Brésil, l’Argentine, le Soudan, le Malawi, l’Angola, l’Indonésie, le Laos ou encore le Cambodge ont accueilli des investisseurs. La Banque mondiale regarde de près le phénomène qu’elle aimerait mieux encadrer pour préserver les intérêts des populations locales. La question de la terre est devenue particulièrement sensible en 2008 lorsque les malgaches ont appris via la presse étrangère l’existence d’un protocole d’accord qui accordait à la société sud-coréenne Daewoo 1,3 million d’hectares de surfaces agricoles non cultivées (soit la moitié de la superficie de la Belgique) pour produire de l’huile de palme et du maïs. Depuis le projet a été abandonné et le président de la République forcé à la démission.

Source : http://www.republicain-lorrain.fr/fr/france-monde/GRDC_URWeb_Detail.aspx?iCategorieRedactionnelle=80&iURWeb=2777760 Publié le 02/03/2010

 

Charles Beigbeder cultive l'esprit d'entreprise

 

L'ancien dirigeant de Poweo, reconverti dans la production agricole avec sa société AgroGeneration, est en passe de réussir son pari. Après l'Ukraine, où il exploite 45 000 hectares de terres, Charles Beigbeder se verrait bien développer les sols fertiles de la Pampa en Argentine. Et au regard des résultats enregistrés, il est probable qu'il y parvienne.

En 2007, deux ans avant la cession de ses parts dans Poweo au profit de son associé Autrichien Verbund, Charles Beigbeder fonde AgroGeneration avec le concours de quelques investisseurs, et surtout du groupe Champagne Céréales, première coopérative céréalière française avec un chiffre d'affaires de 2,5 milliards d'euros.

Grâce aux 45 millions récoltés, il peut s'attaquer au marché Ukrainien et à ses « terres noires, considérées comme les meilleures terres au monde pour la culture des céréales », explique le site web d'AgroGeneration.

Les résultats obtenus promettent des perspectives de développement alléchantes. D'abord les marges dégagées sur l'activité de production avoisinent les 20%. Conséquence financière de ces bons résultats économiques, le cours de l'action (AgroGeneration est côté sur Alternext depuis février), est déjà passé de 1,8 euro lors de l'introduction, à 2,24 euros aujourd'hui.

Objectif de
Charles Beigbeder, doubler la surface de production Ukrainienne d'ici 2013, avec 100 000 hectares de terres exploitées, et s'attaquer au marché Argentin, un pays qui compte parmi les plus gros producteurs et exportateurs de blé au monde. Des contacts auraient d'ores et déjà été pris et des déplacements programmés.

Ensuite ? L'Afrique, très certainement.

Source : Zonebourse.com 2010 6/07/10

 

Commentaires sur le net à ce sujet :

Charles Beigbeder, membre du MEDEF, financier ayant à investir le produit de la vente de POWEO, souvenez-vous l'opérateur électricien alternatif dont les contrats n'étaient pas réversibles, est parti faire du (son ?) blé en Ukraine.

Selon le Canard Enchaîné de la semaine dernière, il dit d'ailleurs qu'il plante des céréales, là où les paysans disent qu'ils en sèment ! Donc, le métier, il ne connaît pas. C'est bien inutile : son métier à lui, c'est la finance.

Il vient de fonder
AgroGénération dont voici le management et le conseil de surveillance, avec la coopérative Champagne Céréales : le film publicitaire de présentation, la composition de leur conseil d'administration et du comité de direction sont édifiants, (pas de doutes, la terre c'est affaire d'hommes !) ; il vient de louer 22 000 hectares en Ukraine, le "grenier de l'Europe", espérant atteindre les
100 000 ha dans 3 à 4 ans. Il compte distribuer de gros dividendes dès 2013 en revendant son blé, son colza ou son tournesol. Ce sera fonction des cours du marché : en effet, les engrais permettent d'éviter les fastidieuses rotations de cultures !

Personne ne dit que ces céréales et ces oléagineux iront nourrir lemonde : on peut en faire des biocarburants ou nourrir des bœufs avec ! Rouler ou manger, peu importe, du moment que ça rapporte ! C'est juste de la spéculation. On revend à des courtiers selon les cours mondiaux qui ne peuvent que monter sur le long terme, puisqu'il y aura de plus en plus de bouches à nourrir et de réservoirs de voitures à remplir, c'est au choix. Or, l'humanité peut se passer de viande mais certainement pas de céréales (blé, riz, maïs...).

Les anciens kolkhozes ukrainiens sont en jachère (non exploités) et ne sont pas cessibles. La Russie en garde la propriété et les baux sont de 19 ans éventuellement renouvelables. Presque une génération : le temps d'appliquer des méthodes industrielles, de déverser des tonnes d'engrais et de pesticides, d'épuiser et tuer la terre en sous-payant la main-d'oeuvre. Dumping social et environnemental, sans états d'âme. Quand cela ne rapportera plus assez, sa holding ira investir dans autre chose de plus lucratif !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jfb 27/07/2010 13:19


Explora(RUSSIE)sur la 5 ce dimanche25 doit repasser tres interressant.


nico76 26/07/2010 22:01


ce qui me fais le plus plaisir c'est que ce type fait partie des souha disant expert en matiere de conseil sur les commodities agricole avec des cotisation hors de prix, et voila a quoi il occupe
leurs journees.Et pour couronner le tout il ne sont meme pas capable d'assumer leur acte (ai,ai comme dit si bien grandest)


Claude 27/07/2010 08:02



Bonjour à tous,


 


Et si Marché des céréales mettait un grand coup de booste sur toutes les infos en sa connaissance.


Toujours tracer son sillon, être à la pointe de la technologie et aller chercher les bonnes informations. Rien de plus simple.


Merci à mes amis Belges pour tous les contacts lors de la journée de lundi et grand merci à eux pour toutes leurs informations qui me seront très précieuses pour l'avenir.


Le compte à rebours enclenché se rapproche à grand pas du jour J.



grandEST 26/07/2010 20:54


un povre type qui est persuadé qu'en donnant une fausse adresse email on ne peut pas le retrouver par l'ip ...

et apres si on decouvre que cela viens d'une boite faisant du conseil ou du domaine ... ai ai ai :d


prouin 26/07/2010 14:59


je rejoinds le commentere no11


Pedro Dosantos 26/07/2010 14:36


C'est un peu pénible les commentaires qu'il y a en ce moment, ça pollu le blog. Il y a plein d'autres sites pour dire des bétises.
Merci de respecter le travail des autres