Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 22:40

L'Organisation des Producteurs de Grains (OPG), mécontents du prix des céréales, annonce vouloir créer un mouvement européen à l'instar de celui des producteurs de lait.

« Du blé à un prix juste et équitable... comme le lait », réclame dans un communiqué l'OPG, branche spécialisée du syndicat minoritaire, Coordination rurale. L'OPG a souligné qu'après la flambée des prix en 2007, le blé se vend actuellement à 120 euros la tonne, un tarif inférieur, selon elle, à celui d'il y a 30 ans. En conséquence, le syndicat réclame un prix d'environ 400 euros la tonne.

L'OPG appelle à la création d'un mouvement à l'image de la fédération européenne des producteurs laitiers (l'European Milk Board, EMB). En septembre, les agriculteurs français membres de l'EMB avaient appelé à une grève des livraisons à Paris pour attirer l'attention des pouvoirs publics sur le niveau historiquement bas des cours du lait. Ce mouvement avait ensuite été suivi par des producteurs de lait d'autres pays européens.

Parmi les éleveurs français à l'origine du mouvement figurait l'Organisation des producteurs de lait (OPL), une autre branche de la Coordination rurale.
Source : Pleinchamp.com du 19/01/10

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Manu 25/01/2010 19:23


Oui c'est la crainte qu'aura toujours l'agriculteur, c'est que si les prix de vente montent les charges montent encore plus vite pour nous prélever le maximum de marge.

Mais je pense qu'à prix plus élevés on s'en sortira de toutes façons mieux.


philou85 25/01/2010 18:52


400€/t quel beau reve!!!!!
et si celà arrivait... peut etre que les engrais et les phytos pourraient s'empresser d'augmenter suffisement pour permettre aux industries petro-chimique de survivre aussi en ces temps de
crise.... nous laissant bien evidement avec le meme niveau de marge au final....les miettes!!!!!!!


coco45 22/01/2010 09:59


Moi je me demande pourquoi la coopération agricole n'a jamais cherché à concurrencer la grande distribution. Nos dirigeants ne nous défendent pas assez


nico 21/01/2010 14:24


Aucune autre corporation en france n'accepterait nos conditions actuelles.Dites à un fonctionnaire que du jour au lendemain il sera payé sur une base de salaire des années 70...
Les citadins qui autrefois avait encore quelques racines dans le monde agricole, sont aujourd'hui complétement déconnectés de la ruralité et ont oubliés que ce sont les paysans qui leur remplissent
le ventre tous les jours et à bon compte (la part de l'alimentation dans les budgets des ménages à considérablement diminuée depuis 40 ans).Alors oui le juste prix du blé devrait être de plus de
400 €/T !!


Claude 21/01/2010 14:48


C'est incroyable, vos réactions me font un plaisir fou.

Cela fait 15 ans que je pense que le monde agricole doit se réveiller.

J'ai été l'auteur d'une étude en 1992/93 pour la Sté Soufflet Agriculture qui a servi à expliquer la mise en place de la PAC pour tous leurs clients au niveau national.

J'ai intégré l'ENITA de Clermont Ferrand en formation Agro-alimentaire (niveau bac+5) en 1994, et mon étude portait sur le fait que les agriculteurs devaient se réunir pour peser sur la grande
distribution, et pouvoir récupérer la valeur ajoutée de leur travail concernant les produits alimentaires.

Nous sommes en 2010, et je pense qu'en mutualisant notre énergie autravers de "Marché des Céréales", nous devrions pouvoir commencer à infléchir la tendance dans laquelle nous nous retrouvons
enfermés.
J'ai déposé des noms de domaine en .fr .com ce week-end qui serviront pour le monde agricole dans l'avenir. Il me reste à déposer ces noms de marques et protéger cela auprès de l'INPI.
Je vous remercie et n'hésitez pas à transformer cela en énergie positive pour développer les solutions.


Seb 77 21/01/2010 12:24


A voir, une intervention de M. Mazoyer : http://europe.lesdemocrates.fr/intervention-de-marcel-mazoyer-a-la-convention-politique-agricole-politique-de-la-mer-pour-une-approche-nouvelle/