Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 21:58

Le colza suit son petit bonhomme de chemin sans faire de bruit.

 

La leçon sera à retenir :

 

sur une matière première agricole, avec des cours plutôt dans le bas de la fourchette, lorsqu'un O.S vient vous proposer des Contrats au moins 6 mois avant la récolte, c'est bien signe qu'il souhaite se couvrir de quelque chose.

 

Vue de son côté, la couverture, c'est bien d'acheter de la marchandise a un prix acceptable pour ses marges bien avant que cette marchandise prenne trop de valeur. Donc, il utilise bien les moyens qui sont à sa disposition pour couvrir une partie de sa collecte à un prix convenable pour lui et surtout avec un Volume.

 

C'est bien le système de COUVERTURE que l'on va devoir se marteler dans la tête au même titre que notre O.S et non pas jouer au jeu de la spéculation avec son physique (les options Call ou Put sont là pour y palier).

 

Rappelez-vous, les 1er contrats qui circulaient en janvier se situaient aux alentours des 275 €, nous sommes 3 mois plus tard et l'on parle dans la nature de contrats voisin voir supérieur à 310€.

 

Que faites-vous ???

 

Vous spéculez ou vous couvrez ? par rapport à votre seuil de commercialisation et à n-1 !

 

2013 approche à grand pas, alors commençant à utiliser les outils de demain et rééquilibrant  les rapports de force avec notre organisme collecteur (en grande majorité des coopératives, donc un outil qui vous appartient normalement totalement mais qui semble ces derniers temps vous avoir échappé quelque peu ...).

 

Graphe colza échéance Novembre 2010 à la clôture de ce jeudi soir :

 

Colza-8-avril-2010.png

 

Les cours ont dépassé la Boll supérieur.

La force du MACD pourrait s'éssoufler et de ce fait le MACD bien que largement positif pourrait se détendre avec une inclinaison vers le Sud à TCT.

Les cibles hautes à MT sont 315€ et 330€/t.

Les cibles basses sont 296€ et 288€/t.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

AJA89 10/04/2010 13:06


Cela me fait plaisir de voir parler de couverture (chose que beaucoup ne connaissent pas... ou que d'autres ont oublié !), et je me permets de copier/coller mon commentaire déjà posté sur un autre
forum.

"C'est vrai que depuis peu, les commodities ne sont pas très palpitantes avec toutes ces bonnes nouvelles (ironique) ! Mais encore une fois pour cette nouvelle campagne (récolte 2010), l'évolution
des marchés devraient quand même en faire réfléchir plus d'1.
A force de voir les prix chuter depuis bientôt 2 ans, et de voir passer le train... à quand une prise de conscience générale des agri, et pourquoi nos collègues n'utilisent pas eux aussi nos outils
marché à terme ?? Quand vous leur parlez de tout ça, ils en disent quoi ??

Ah oui bien sûr on doit vous répondre que c'est trop compliqué, qu'il vaut mieux opter pour le prix moyen, qu'ils n'ont pas le temps de s'occuper de ça... OK OK mais il ne faut pas se plaindre
alors !! Ce qui me choque, c'est que le prix moyen généreusement offert par la coop (et donc par des soit disant professionnels), est largement inférieur au prix que peut tirer n'importe quel
agriculteur novice qui intervient lui même sur le marché à terme ! bref...

Il est vrai que quand je lis certaines choses ici ou là, je comprends que l'on vous réponde que le marché à terme est compliqué à comprendre. Y a vraiment des rois du bricolage pour gagner 4 sous !
enfin tant mieux, c'est bon pour les vendeurs d'option ;)

Je voulais simplement renouvelé mon discours sur le marché à terme, qui doit être (à mon humble avis) utilisé comme un outils de couverture, tout SIMPLEMENT. Pensez vous qu'il était compliqué de
vendre en juillet 2009, du terme sur nov 2010 à 150 € par exemple ? alors oui je vais me faire conspué car à cette époque on ne savait pas l'avenir etc.... Mais celui qui me répond ça n'a pas tout
à fait compris l'intérêt du marché à terme alors : la COUVERTURE.
D'un point de vu financier en plus, les appels de marges sont positifs et donc cela ne mobilise pas de trésorerie... que du bonheur par ces temps de vache maigre !

Maintenant, une petite confidence pour conclure... regardez la cotation du nov 2011 et réfléchissez 2 min... Attention, je relève les copies dans 2 semaines... "

AJA89.


Claude 12/04/2010 09:03



Bonjour AJA89,


 


Décidément, vous êtes très réactif sur certains sujets et de ce fait vous me devancez d'une courte tête.


Je pensais mettre en ligne ce week-end un article concernant les cours de la récolte 2011 avec l'échéance Novembre 2011 et ses 146€/t.


Par contre, pour la 1ère fois de ma vie, mon UC s'est vue mise hors d'usage via un virus ravageur (cela fait + de 24H00 que j'essaye de m'en sortir).



Damien 09/04/2010 18:27


Dans le sud de la Beauce (Loir-et-Cher), le colza est encore assez loin de la floraison, certes j'ai put constater quelques coin où les fleurs arrivaient mais ce sont soit des colza dans des terres
sableuses soit des coins de champs qui irrigué la saison précédentes ont bien profité au départ.


Damien 09/04/2010 13:41


Bonne nouvelle pour les céréales surtout en colza en Ukraine:

http://www.terre-net.fr/cours_marches_agricoles/actualite-62108-.html



"le potentiel de production de blé et de colza est réduit à cause du manque d’eau aux semis et des conditions climatiques froides de l’hiver."

"Au niveau national, 30 % des surfaces de colza seront retournées pour être ressemées en culture de printemps, les pertes de pieds étant jugées trop importantes. De plus, de nombreuses parcelles
présentent des dégâts importants sans toutefois entrainer leur retournement. En conséquence, le potentiel de rendement pourrait être affecté."


"Les pertes de surface de blé d’hiver, qui seront ressemées en culture de printemps, sont désormais estimées de 13 % à 15 %, niveau légèrement supérieur aux autres années (5 % à 10 %). De plus, de
nombreuses parcelles enregistrent des dégâts importants sans toutefois nécessiter un retournement."


"La production de blé sera ainsi en baisse par rapport à l’année dernière, diminuant le surplus exportable"


La tendance haussière des cours du colza pourrait-elles se poursuivrent ? Je pense que oui, à vous de comfirmer Claude.


Claude 09/04/2010 14:48



Il me semble que la tendance haussière du colza ne veut pas faire de pause pour le moment, nous approchons de la mi-avril, et les colza ne ratrappent toujours pas leur retard.



LE CONDOR 09/04/2010 09:35


les negociants ne travaillent pas toujours comme vous le dite certains veulent placer du mieux possible leur agriculteur car leur objectif est que l agriculteur revienne livrer l annee suivante .si
on ne travaille pas en confiance il faut changer d os


Claude 09/04/2010 10:16



Bonjour Mr le négociant Condor,


 


Il doit y avoir dans mon article des non sens pour que vous ayez réagi de la sorte.


Si cela est le cas, je vais devoir rédiger un certain nombre d'articles sur les stratégies à mettre en place concernant la COUVERTURE de sa production avec l'utilisation proprement dite du
MARCHE.


Car la base de toute commercialisation d'un produit est bien de le vendre au delà de son coût de revient.


Nous avons la chance d'être dans une démocratie où la liberté des personnes et des biens existe.


Un marché est bien le lieu où se rencontre l'Offre et la Demande.


Dans le cas qui nous intéresse, l'Agriculteur est bien dans le rôle de l'Offre et l'O.S (coop ou négoce, ou courtier ...) est bien dans son rôle d'acheteur donc de la Demande.


Le critère CONFIANCE est un élément à ranger dans la case MARKETING (tout ce qui tourne autour de la vente d'un produit ou d'un service), c'est bien un élément secondaire et non primaire.


Mais je comprends tout à fait votre position comme je comprends avant tout la position du producteur qui est dans ce cas laisé car il y a au moins 10 producteurs pour un acheteur; cela
inclue donc l'élément Primordial et STRATEGIQUE du rapport de force entre l'acheteur en position dominante et le producteur en
position dominé (voire ce qui se passe pour le commun des mortels entre les producteurs alimentaires quelqu'ils soient et les centrales d'achat de la GMS).


CQFD


Alors OUI il existe le Marché à Terme que se soit pour l'acheteur et pour le producteur.


Il suffit donc que l'on se familiarise dans les semaines et les mois qui viennent avec cet outil.


 


C'est autant de votre INTERET en tant que Négociant que de celui de l'Agriculteur (PRODUCTEUR) d'utiliser cet outil pour COUVRIR son revenu comme le vôtre surtout à l'approche de 2013.


Vous savez l'Homme fonctionne avant tout par Intérêt personnel avant l'Intérêt commun, il en est ainsi depuis la nuit des temps,
mais sans désèspérer comme me l'a enseigné mon mentor Thierry de Montbrial, directeur de l'IFRI (Institut Français des Relations Internationales), d'ici 2100, il se peut que nos Sociétés tendent
à se passifier de plus en plus avec une gouvernance Mondialisée.