Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 22:12

NYSE Liffe a le plaisir d’annoncer  le lancement de contrats à terme et d’options sur l’Orge de Brasserie le lundi 10 mai 2010. Le contrat sur l’Orge de Brasserie de NYSE Liffe, qui porte sur une quantité de cinquante tonnes métriques d’orge de brasserie en provenance de l’Union Européenne, a été élaboré pour répondre aux besoins croissants d’outils de gestion du risque de prix du secteur brassicole européen.

Il s’agit du seul et unique marché disponible à l’échelle mondiale pour répondre aux besoins spécifiques de couverture des malteurs, brasseurs et distillateurs, ainsi qu’à ceux des opérateurs impliqués dans la production et le négoce de l’orge de brasserie.

Cliquez ici pour les caractéristiques du contrat
Cliquez
ici pour le communiqué de presse

NYSE Liffe propose à la négociation une large gamme de contrats à terme et d’options comprenant des produits dérivés de matières premières. Ces contrats permettent de mettre en place une gestion efficace du risque de prix et de la volatilité inhérente aux marchés sous-jacents en fournissant une transparence des prix ainsi qu’en servant de référence aux transactions physiques. Durant ces dernières années, les matières premières se sont imposées graduellement comme instrument de diversification des placements financiers d’où l’accroissement de leur utilisation par les fonds de gestion et les investisseurs institutionnels.

Tous les contrats à terme et d’option de matières premières sont négociés sur LIFFE CONNECT®, donnant ainsi  accès à  la plate-forme de négociation électronique de dérivés la plus sophistiquée au monde et offrant une capacité d’exécution, une rapidité et une flexibilité reconnues.

Source : Euronext Liffe

 

"Les opérateurs de la chaîne d’approvisionnement orge-grain-bière ont toujours été très soudés et vigilants à l’égard de la qualité de la bière proposée au consommateur final. Cependant, leur rentabilité a souvent été entravée par la difficulté de gérer le risque de volatilité du prix de l’orge de brasserie. A l’avenir, il leur sera possible de couvrir ce risque et je suis certain qu’ils tireront tous profit de l’utilisation de ce nouvel outil, essentiel pour leur activité", a déclaré Michel Costes, président du Syndicat de Paris du Commerce et des Industries des Grains, cité dans un communiqué.

Partager cet article

Repost 0

commentaires