Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 22:08

Cela fait 9 mois que j'attends avec impatience la sortie en salle de Wall Street 2 : l'argent ne dort jamais. Non pas pour prendre au pied de la lettre le scénario qui va nous être servi via les studios d'Hollywood, mais pour le regarder au second degrés et transposer cela à ce que nous vivons, car comme je peux l'observer maintenant semaine après semaine, l'Homme ne prend pas le bon chemin même si l'occasion unique vient de se présenter après le premier coup de semonce à l'été 2007 puis le second coup bien plus sérieux à l'automne 2008, où le couperet est passé tout près, le constat reste le même, il suffit de regarder les cours du blé ces derniers jours que ce soit sur le MAT ou sur le CBoT.

 Ensuite malheureusement, la PEUR fait le reste où tout du moins ceux qui ont intérêt (de gros intérêts) jouent avec cette dernière, car on ne peut pas en tant que producteur avoir une vision des marchés sur plusieurs dimensions comme c'est le cas pour les très gros opérateurs. Ces derniers ont de tels outils (au sens propre comme au sens figuré) que même un grand Claude ne pourrait rien contre leur mécanisme hyper sophistiqué, quoi que ... avec un peu de neurones remis dans le bon sens et un peu de pratique, je me surprends à en déceler certains comportements.

Et oui, dans la rubrique "Commentaire" certains ont appeler de leur voeux que je puisse les guider dans cette période aux antipodes de l'euphorie des deux derniers mois où les cours montaient et montaient sans redescendre, par contre la douce mélodie qui nous berçait pendant des semaines d'un seul coup se transforme en tragédie et la crispation prend le dessus d'autant plus que la baisse s'autoalimente d'elle même : puisque cela baisse, je vends pour empocher tout de même une plus value par rapport à l'année précédente et comme j'ai vendu, mon voisin ce met à vendre et le voisin de mon voisin et ainsi de suite.

Alors même que les fondamentaux ont permis cette hausse, on les oublie corps et âme, nous sommes dans la société de l'information immédiate, le toujours plus vite, le toujours plus pressé et on en oublie le bon sens, du style une campagne de vente de blé se déroule sur un minimum de 9 mois, que nous avons toujours une période de hausse (dans plus de 80 % des cas) entre le 15 octobre et le 15 novembre, puis une période toujours intéressante à la mi-hiver pour terminer par la période dite de la soudure où les cours redeviennent nerveux.

 

Et oui, nos basiques ou nos fondamentaux pèsent bien peu de chose par rapport à cette société de l'immédiateté. C'est pour cela, que le fruit de mon travail, a été proposé en ce début d'après midi à quelques chanceux et c'est aussi pour cela que lorsque tout le monde se posait la question de vendre et même de vendre la R2011, j'ai acheté (via mes indicateurs mathématiques) ce midi une équivalence de 12 lots de blé à un prix moyen de 202,5 €/t (et j'ai quelques témoins, qui ont reçu le mail de mes positions pour les septiques dont leur fougue les amèneraient à se déchainer dans la rubrique commentaire, car la jalousie est un vilain défaut dont on ne se débarrasse pas comme cela, la nature humaine étant ainsi faite ...).

 

J'ai conscience que mes propos ne vous laisserons pas insensible à la critique et au questionnement, mais tout travail me semble-t-il mérite salaire, si je vous lis bien entre les lignes avec vos différentes remarques et questions dans la rubrique "Commentaire" du blog "Marché des céréales" au travers de votre recherche d'informations pour réaliser la commercialisation de votre production au mieux.

 

Allons Claude, assez bavardé, passez donc à la preuve, si non on va dire que vous êtes de Marseille !

 

Graphe du Wheat échéance Décembre 2010 à 14h30 ce mercredi envoyé sur boîte mail :

 

Wheat-29-Septembre-2010-a-14h30.png

 

Ah, j'oubliai, j'ai avalé des tracés pendant mes congés suite aux remarques de certains, mais c'est surement le facteur chance qui a du guider ma main pour les tracés ci-dessus (il faut bien un peu de second degrés dans ce monde ou ...).

 

Photo du Wheat ce soir à la clôture à 6,85 $ le boisseau échéance Décembre 2010 :

 

Wheat-29-Septembre-2010.png

 

Avec un regard tout particulier pour la bougie de ce jour ! J'adore le HASARD encore plus lorsque cela se produit la veille d'un rapport USDA.

 

 11H00 : le cours du Blé échéance Novembre 2010 à 211 €/t (gap refermé) :

 

Ble-30-Septembre-2010-a-11h00.png

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Loyd 09/11/2010 09:21


Bonjour Claude

félicitations pour votre travail. Je vais vous en demander encore... Je débute et m interesse à tous ces mouvements complexes et j aimerai que vous puissiez m expliquer basiquement la différence
entre : le MAT et le CBoT.

Merci d'avance


parcs 01/10/2010 10:38


Cet article de la FAO me semble très intéressant.
Si j'ai bien compris, elle remonte la demande de 6MT (1%) : ce n'est pas une paille.

Je ne crois pas que c'est sur ce blog que j'écrivais récemment qu'il est important de ne pas se focaliser que sur l'offre, mais de suivre la demande, en citant les malaises sur les marchés en
2003/2007/2010, malgré une hausse de la production entre ces années. Bien sur, les stocks départ interfèrent lourdement (surtout si ils sont manipulés, comme a priori en ce moment).
Je rappelle donc que malgré que l'offre de blé ait augmenté de 40MT entre 2003 et 2007, ce fut la panique : la demande était passée par là.

Or que peut-on dire à son sujet.
La population mondiale augmente d'une allemagne, 80Mhab/an, 250Mhab en trois ans : c'est gigantesque à mon avis (1.25%/an), soit une dizaine de million de tonnes /an actuellement, mais c'est
exponentiel.

On joue avec le feu : quand deux mauvaise récoltes mondiales arriveront consécutivement, ce qui ne manquera pas un jour, quelles vont etre les conséquences ?

Pour revenir à des considérations plus immédiates, je me dis qu'avant récolte, il est possible que la majorité des acheteurs mondiaux de riz, mais, blé, orge ait misé sur la baisse en
2010/2011.
Donc, ils sont short : d'où les fabuleuses exportations actuelles.
Mais si ils sont vraiment en stock tendu et peu couverts, la demande pourrait continuée fortement en deuxième partie de campagne.

Or, il ne faut pas oublier que nous producteurs français avons des blés de qualité...

Quant à l'augmentation très forte des stocks mais, ça intervient en période de chute du $, c'est un moyen de faire baisser les prix, et de se rattraper sur les exports en taillant des groupières à
l'UE : dans un contexte de prix qui restent élevés, tout ce qui est pris n'est plus à prendre, surtout que du blé, ils en ont les ricains.


TF1 ........!! 30/09/2010 21:41


Un trés bon article.
Bonne fin de semaine à vous et tous vos visiteurs..
Loren't...


cyro 30/09/2010 15:51


"Il semble que chaque fois que nous avons une récolte précoce, nous avons une surprise baissière dans le rapport de maïs», a déclaré Arlan Suderman, analyste à terme ferme. «Je ne pense pas que
l'USDA pose les bonnes questions pour savoir ce qui est de l'ancienne récolte et ce qui est de la nouvelle récolte," at-il ajouté.


philippe 30/09/2010 15:51


Calgary, Alberta CANADA, Sep 30, 2010 (Filing Services Canada via COMTEX) -- Enquirica Research Inc.

The Food and Agriculture Organization ("FAO") of the UN recently forecast that global wheat output would fall to 646 million tonnes this year, down 5% from 2009 due in part due to lower crops
production levels in Russia from drought.

Russia's wheat output is expected to fall to 43 million tonnes in 2010, down from an earlier estimate of 48 million tonnes. Russia was the world's third-biggest wheat exporter last year.

The FAO has raised its forecast for 2010/11 world wheat demand to 665 million tonnes, up 6 million tonnes from its previous estimate.The FAO also reduced its forecast for world wheat stocks ending
in 2011 to 181 million tonnes from previous estimate of 188 million tonnes and down 9% from their 8-year high opening level.

FAO has cut 2010 global cereals output forecast to 2,238 million tonnes from its previous estimate of 2,280 million tonnes due to reduced crops in Russia and other FSU states, but said it would
still be above the five-year average.


Claude 30/09/2010 16:38



Calgary, Alberta CANADA, 30 septembre 2010 (services Canada par l'intermédiaire de COMTEX) -- Enquirica Research Inc.


L'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (la « FAO ») de l'ONU a récemment prévu que le rendement global de blé tomberait 646 à millions de tonnes cette année, en bas de 5% de 2009 que
le dû en partie dû à la production végétale inférieure nivelle en Russie de sécheresse.


On s'attend à ce que le rendement du blé de la Russie tombe 43 à millions de tonnes en 2010, vers le bas d'une première évaluation 48 de millions de tonnes. La Russie était le troisième-grand
exportateur du blé du monde l'année dernière.


La FAO a soulevé sa prévision pour 2010/11 demande de blé du monde 665 à millions de tonnes, vers le haut 6 de millions de tonnes de son évaluation précédente. La FAO a également réduit sa
prévision pour des stocks de blé du monde finissant dans 2011 à 181 millions de tonnes d'évaluation précédente 188 de millions de tonnes et avale 9% de leur niveau à grande ouverture de huit ans.


La FAO a coupé la prévision globale de rendement de 2010 céréales 2.238 à millions de tonnes de son évaluation précédente 2.280 de millions de tonnes de dû aux récoltes réduites en Russie et
d'autres états de FSU, mais a indiqué que c'était toujours au-dessus de la moyenne de cinq ans.