Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 09:56

Vache-des-Alpes-2009.JPGTrois mois après l’échec du sommet mondial de Rome sur la sécurité alimentaire, la FAO reprend son combat. L’Organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture a publié ce jeudi 18 février 2010 son rapport annuel sur la situation mondiale de l’alimentation.

Aujourd’hui, l’élevage représente 40 % de la production agricole mondiale.

Il fournit aux populations humaines 15 % de leur énergie alimentaire et 25 % de leurs apports en protéines. Entre 1980 et 2007, calcule la FAO, la production annuelle de viande a plus que doublé sur la planète, pour atteindre 286 millions de tonnes. Celle de lait a augmenté de près de moitié, à 671 millions de tonnes, et celles des œufs a bondi de 147 %, à 68 millions de tonnes. Sur cette période, les plus fortes croissances on été enregistrées dans les pays en développement. S’agissant de la viande et des œufs, c’est l’Asie de l’Est (dont la Chine) qui bat tous les records, avec une production multipliée l’une par 5, l’autre par près de 8.

Pour le lait, c’est l’Asie du Sud (dont l’Inde) qui détient la palme, avec une production qui a plus que triplé.

Par ailleurs, les pays en développement enregistrent également les plus fortes croissances en termes de consommation des produits de l’élevage. Entre 1960 et 2005, souligne Hafez Ghanem, sous-directeur général au département économique et social de la FAO, « la consommation de lait y a doublé, celle de la viande triplé et celle des œufs quintuplé ».

 Impact environnemental

La FAO s’inquiète de l’impact environnemental de l’élevage.

Elle rappelle que celui-ci capte 8 % des ressources en eau de la planète, qu’il produit 13,5 % des GES et que la production d’aliments pour le bétail mobilise le 1/3 des terres cultivables. « Une action corrective est nécessaire », prévient la FAO, qui suggère la mise en place de systèmes d’incitation et de sanction.

 

Source : Les Echos du 19/02/10

 

 

Si vous me le permettez, j’aimerai souligner quelques points :

 

-         Pourquoi leurs statistiques s’arrêtent en 2007, alors que plus de 2 ans se sont déjà écoulés ? La consommation aurait-elle chuté depuis 2007 (crise des subprimes, financière, économique ...) ?

-         Pourquoi ne parler que de l’augmentation de la production sur une période de 27 ans, sans mettre en perspective l’augmentation rapide du nombre d’habitant sur la planète Terre ?

-         Pourquoi faire abstraction de l’évolution rapide de l’élévation du niveau de vie sur le continent Asiatique depuis 1998 ?

-         Pourquoi ne pas mettre en perspectives le niveau des GES concernant l’habitat (+ de 25 %), alors que les 2 besoins primaires de l’Homme sont de se nourrir et de se loger ?

 

Voilà, j’en arrêterai là concernant les questions posées concernant la rédaction de ce type d’article pour le leader français de la presse économique.

Attention : je tiens à préciser que je ne souhaite pas défendre plus les intérêts de telle corporation par rapport à une autre, mais bien d’essayer d’être le plus juste possible dans l’information qui circule, donc de tendre vers une certaine objectivité (la perfection n’étant pas de ce monde pour l’instant).

Votre serviteur (bon dimanche).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

paysannature 24/02/2010 20:22


philou

il me semble important de signaler pour ceux qui l'ignorent encore que toutes les productions agricole semble se trouver dans une situation de surproduction et que comme personne ne semble mourrir
de faim sur cette planete, on ne sait comment arriver à eradiquer ce probleme! alors il faut sanctionner!!! ca semble la seule solution!!!
encore une fois!!!!!

on ne doit pas avoir les memes sources d'information ,il y a beaucoup trop de personnes qui meurent de faim en ce moment sur notre planéte


Claude 22/02/2010 22:58


La grande ''affaire'' de la semaine est sans en douter l'annonce jeudi par la Réserve Fédérale de la hausse de son taux d'escompte (Discount Rate). C'est à dire le taux pratiqué pour les prêts
octroyés par la FED aux banques adhérentes. Ce taux passe de 0,5% à 0,75%.
C'est un double évènement. D'abord par l'ampleur de la hausse : appréciez le geste noble du maestro qui d'un coup et d'un seul passe le taux à ....0,75%. Quelle classe !
Ensuite par l'impact important que cette hausse va avoir sur les banques. En effet ce taux est utilisé pour calculer la rémunération de la FED pour les prêts qu'elle octroie. Le montant actuel de
ces prêts s'élève à -tenez vous bien- ... 14263 millions de dollars pour les prêts aux établissements de premier rang (prime) et 900 millions de dollars pour les autres établissements.
texte issu du site ProAT : http://www.pro-at.com/analyse-bourse/technique-Gesticulation-2-9674.html


bouvier27 22/02/2010 22:13


Dans l'émission de France 5 de Calvi , sur l'immoralité de la Finance , en date du 19 Février dernier, j'avais entendu un invité parler du timing de la mise en place des attaques faites sur la zone
Euro qui avaient pris la Grèce comme principale cible et de la "gestion de l'information qui lui avait été associée " . Cette petite réflexion m'était restée en mémoire .

Ne nous y trompons pas , nous sommes bien dans un scénario de guerre économique et tous les coups sont permis .
Mais maintenant nous avons aussi une explication du timing et de "la gestion de l'information" .

Encore une fois , "quand le sage montre la lune , le sot regarde le Doigt ".

Ce n'est pas du côté Grec qu'il fallait regarder , mais du côté Chinois . Et les Chinois viennent de l'annoncer tout à fait officiellement aujourd'hui . Ils vendent leurs dollars .
Ils l'annoncent avec les précautions oratoires d'usage , ils l'annoncent comme dans le scénario d'une pièce de théatre avec des répliques déjà faites , mais ils l'annoncent sans aucun espèce de
doute .


"D'après les derniers chiffres fournis par US Treasury International Capital, qui fournit des données sur les entrées et sorties de capitaux aux Etats-Unis, la Chine a procédé à des ventes assez
nettes de bons du Trésor américains en décembre, en vendant pour 34,2 milliards de dollars ; elle en détient désormais pour 755,4 milliards de dollars.

"La part chinoise en bons du Trésor américains à recouvrement à court et long terme comptait pour 20,9% du total détenu par les pays étrangers en décembre, contre 23% à la mi-2009, laissant la
première place au Japon, qui est de ce fait redevenu le premier investisseur.


« Ces chiffres laissent à penser que la Chine pourrait diversifier de manière plus active ses réserves en devises étrangères aux dépens des bons du Trésor américains », a ainsi déclaré Jing Ulrich,
directeur général et Président de China Equities and Commodities, J.P. Morgan. « Nous nous attendons à ce que la Chine se tourne, marginalement, vers d'autres devises ».

http://french.peopledaily.com.cn/Economie/6898860.html du 22 février 2009

On sait même quand cette vente a eu lieu . Il y a une dizaine de jours , en plein milieu de la tourmente Grecque , le seul Etat qui avait eu un réel problème pour terminer son adjudication de T
bonds c'était .... les USA . Le présentateur de CNBC en avait même cassé son crayon et CNBC avait changé le titre de son article en retirant le mot "échec" de l'adjudication . Ce qui avait provoqué
une brutale augmentation des taux de rendements du TBOND 30 ans .


"Long-Dated Treasurys Slide on Weak Auction, Greece Help"
http://www.cnbc.com/id/35348388


D'ailleurs , encore plus curieusement , la possibilité de l'augmentation du taux d'escompte par Bernanke a été annoncée dans les heures qui ont suivi cette adjudication : le seul objectif était
bien de maintenir le dollar et de le soutenir . Ce qui s'est immédiatement passé


Et pourtant la Chine avait fait part de ses intentions à plusieurs reprises . Elle l'avait dit , répété depuis plusieurs mois . Elle allait non seulement arrêter d'acheter des T bonds , mais elle
allait diversifier ses devises .


"En novembre dernier, le monde financier avait déjà été effrayé par un discours de Cheng Siwei, le vice-président du Parlement chinois. À ce moment, la Chine disposait de presque 1500 milliards de
dollars en réserves de devises étrangères. Cheng déclarait : « La Chine doit équilibrer ses réserves de façon à ce que les devises fortes comme l’euro contrebalancent les devises faibles comme le
dollar. »

Au même moment, un haut fonctionnaire de la Banque nationale chinoise disait que le dollar était « occupé à perdre son statut de principale monnaie de réserve dans le monde ».

Et Maintenant il va bien falloir que les banquiers américains écoutent la Chine , car même la glissade de l'euro ne résoudra pas le problème de la diversification des réserves chinoises .

www.infochina.be/fr/node/211 article du 19 septembre 2009


Les banquiers américains n'ont pas voulu entendre, le gouvernement non plus .Et quand la Chine est passée à l'acte , la campagne contre la Grèce s'est déchainée avec un seul objectif , changer le
statut de monnaie forte de l'euro .

Je ne sais pas si l'euro y résistera à terme , mais pour les chinois , ce n'est pas le problème , leur seul problème est bien de diversifier leurs réserves , surtout si la seconde monnaie forte
dégringole . Et tout cela joue de plus en plus en faveur de l'indépendance du Yuan chinois .



Les Chinois ne veulent plus du dollar comme monnaie de référence . Ils l'ont annoncé , dit et redit .
c'était en Mars 2009 :


Le discours d'Obama a été fait après que gouverneur de la Banque centrale chinoise Zhou Xiaochuan a évoqué dans un article la nécessité de créer "une monnaie de réserve supra-souveraine" pour
pouvoir restructurer le système monétaire international actuel qui utilise la monnaie d'une nation en tant que la monnaie de réserve mondiale.

Zhou Xiaochuan a suggéré que les droits de tirage spéciaux (DTS) du Fonds monétaire international (FMI), qui représentent un panier de monnaies internationales dont le dollar, l'euro, la livre
sterling et le yen, a le potentiel de servir de monnaie supra-souveraine de réserve. Les DTS ont été utilisés comme des unités de compte entre les membres du FMI et d'autres organisations
internationales depuis leur introduction en 1969.



Même avant les remarques de M.Zhou, un panel d'experts financiers de l'ONU avait déjà proposé d'abandonner le dollar en faveur d'un panier de devises, a indiqué Reuters. Cette suggestion a été
suivie par la proposition de la Russie, affirmant qu'elle se prononcerait pour une nouvelle monnaie de réserve au sommet du G20 qui se tiendra à Londres le 2 avril prochain.

http://french.peopledaily.com.cn/Economie/6622870.html article du 26/03/2009

NOUS Y ARRIVONS TRES VITE


philou85 22/02/2010 13:59


il me semble important de signaler pour ceux qui l'ignorent encore que toutes les productions agricole semble se trouver dans une situation de surproduction et que comme personne ne semble mourrir
de faim sur cette planete, on ne sait comment arriver à eradiquer ce probleme! alors il faut sanctionner!!! ca semble la seule solution!!!
encore une fois!!!!!


dupontel 21/02/2010 19:14


Les questions que vous soulignez sont exactement les miennent: Les statistiques datent un peu, et ce genre d'opinion a déjà été relevé précédemment dans un autre canard (je ne me rappelle plus
lequel), les chiffres ont été publié avant ce rapport. Est-il scandaleux que l'agriculture réponde a un besoin de la population? NON! C'est sa finalité. L'agriculture est le socle de la vie,
dérives productivistes il y a eu, et les agriculteurs en sont les victimes plus que les responsables en tout cas de mon point de vue, prise de conscience il y a aujoud'hui, en tout cas dans nos
pays du "nord": étiquetage des produits dangereux, retrait d'amm, etc....Mais pour maintenir une productivité et une agriculture saine en Europe, il faudra que le monde prenne conscience que toutes
les agricultures doivent vivre, et que la Pac ne soit pas sacrifié sur l'autel de l'OMC (Organisation Mafieuse et Cynique).