Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 22:24

Nous avons une chance extrème avec le colza, c'est qu'il est demandé ...

 

Il a su gentiment mais surement nous montrer la voie dès le mois de Février avec quelques opérateurs qui rodaient dans les cours de fermes pour mettre doucement la main à la patte de la marchandise de nos producteurs on leur annonçant des prix intéressants puisque ces derniers étaient environ 20 % plus élevés que ceux de la campagne 2009. Qu'auriez-vous fait à la place de ces farmers qui étaient démarchés; vous auriez signé en bas de la page les yeux fermés ? où en bon gestionnaire que vous êtes en train de devenir, vous vous seriez posés des questions, et en l'occurence les bonnes questions.

- Pourquoi il vient me proposer l'affaire du siècle alors que ma récolte se fera que d'ici 6 mois ?

- Pourquoi vient-il cette année, alors que l'année dernière, j'étais obligé de lui courrir après au téléphone pour essayer d'avoir un prix décent ?

 

Cela ne revient-il pas à se poser la question : mais pourquoi me propose-t-on un prix rémunérateur et non pas confondre avec un prix élevé, lorsque la production a tendance à faire défaut sur la planète ?

Cet opérateur, ne regarderait-il que le propre intérêt de son outil de l'aval alors que sans le producteur il n'est rien !

Cet opérateur, vu sa position, doit être un habitué des marchés à terme, ne se couvre-t-il pas en tant qu'intervenant professionnel ? Ne peut-il pas partager la valeur point d'huile, lorsque le niveau de prix est plutôt bas pour le producteur ?

 

Après l'année 2003, qui fût un prémice de ce qui pourrait se produire dans le futur, après l'année 2007 qui renversa touts les repères logique concernant les prix sur le MAT, après 2010 qui signe l'entrée des commodities agricoles comme l'un des deux piliers de notre Monde du XXI Siècle avec l'Energie, nous allons devoir nous habituer à apprendre à gérer notre commercialisation de nos différentes productions et de ce fait, les cartes vont au fur et à mesure du temps se redistribuer et petit à petit changer de mains !

 

Et me direz-vous dans tout cela, il en est ou le cours de mon colza ?

 

Colza-10-Aout-2010.png

 

 Mise à jour de l'article ce matin :

 

Concernant la récolte 2010 de colza en France, je souhaiterai faire un dernier point ce jour avec vos remontés d'information sur vos résultats respectifs dans vos secteurs. Pour notre part, nous avons réalisé un rendement de 41 qx/ha sur notre sole colza avec comme meilleur variété Ovation à 43,5 qx/ha.

 

Sur le plan des données chiffrées, la production Française serait voisine des 4,5-4,6 Mt soit les moins 15 à moins 20% comme annoncé il y a environ un mois par Marché des céréales.

Sur le plan mondial, nous devrions assister à une baisse (la 1ère depuis plus de 8 ans) de plus de 3 Mt à 56,5 Mt contre les 59,9 Mt de l'année 2009, affichée à ce jour sachant que je serai plus péssimiste que nos statisticiens et que nous pourrions tendre vers les 55 Mt de récolte contre les 59,2 Mt escomptés il y a encore peu de temps.

Sachant que nos stocks de report à la fin de la campagne 2009/2010 étaient environ de 6,8 Mt, je ne vous fait pas un dessin sur l'avenir des cours du colza. A moins que, notre leader de la trituration des colza en France montre la voie de l'importation du Soja si la récolte est pléthorique afin de faire retomber la fièvre des cours du colza. Eh au fait, les analyses pour détection d'OGM dans ce cas de figure, existent-elles toujours ? Auront-elles raison d'avoir lieu ? Où l'intérêt de l'industriel primera-t-il sur notre charte du principe de précaution le 28 Février 2005 ? 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

eric68 06/09/2010 12:07


Bjr,
une Stochastique à 100 pour les K et D çà veut dire quoi? Les prix vont exploser


michel 32 12/08/2010 08:40


José Bové pour un « encadrement » des prix
Publié le mercredi 11 août 2010 - 16h35

Le député européen José Bové (Europe Ecologie) a estimé mercredi « qu'il faut encadrer » les prix des produits agricoles pour empêcher qu'ils soient entre les mains des spéculateurs.



« Il faut encadrer de manière très claire, on peut pas accepter que les prix agricoles puissent flamber, il faut un prix minimal sur les produits et aussi il faut un prix maxima », a déclaré José
Bové sur Europe 1.



Selon lui, la hausse des prix du blé « n'a aucune réalité économique ». « Dans le monde, il y a assez de céréales, c'est pas un problème de stock, mais comme il y a eu la sécheresse en Russie, les
spéculateurs jouent là-dessus », a-t-il dit.



L'ancien syndicaliste agricole a jugé « scandaleux » « les revenus absolument incroyables de quelques céréaliers parce que le prix des céréales en quelques jours a flambé et qu'ils peuvent stocker
». Selon lui, il est inacceptable « qu'une minorité » d'entre eux, « notamment du bassin parisien, puissent aujourd'hui en plus continuer à toucher des aides européennes sans limite ».



José Bové a demandé au ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, « qu'il y ait cinq milliards d'euros, qui font partie normalement de l'enveloppe qui est versée aux céréaliers, qui soient reversés
en soutien pour les éleveurs ».


fredb 11/08/2010 22:41


Bonsoir Claude,
rendement terres argilo-calcaire estimé à 31 qx/ha en colza, un prix de 420 €/T départ ferme sur nov 2010 serait pour moi correct.


raph59 11/08/2010 21:56


bonsoir , moisson tereminée avant hier ,dpt du nord ,colza 38 qx (-4 qx n-1 ), blé stocké estimé 90 de moyenne ( comme n-1 ) , escourgon stocké entre 95 et 100 ( +10 ), encore pas mal a couper dans
le coin surtout en descendant dans l' avesnois et vers la cote ( quasi rien de fait )


benoit 11/08/2010 21:42


Rendement moins mauvais que prévu en colza: 30 qx dans le Cher. (- 10 qx par rapport 2009)
Claude à raison: il fallait etre patient pour la récolte !!! Et compter sur la formidable capacité de compensation de cette plante...