Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 22:06

Un petit coup d'oeil sur les graphes avec la MM20 (moyenne mobile 20 jours en rouge sur le graphe) dans le viseur :

 Maïs mai 2010 :

 

Mais-15-avril-2010.png

 

Wheat mai 2010 :

 

Wheat-15-avril-2010.png

 

 

Similitudes sur le Maïs aux States et le Wheat que ce soit avec les MM20 et le MACD !

 

Les colts 45 viennent d'être démontés, huilés et remontés. Il ne reste plus qu'à voir si les fonds financiers vont faire "jou-jou" avec ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Damien 19/04/2010 21:33


Correction : augmentation de 3% de la surface de maïs et baisse de 9% de la surface de blé


Damien 19/04/2010 20:02


Pour la campagne 2010, aux USA la surface de blé augmenterait de 3%, celle du blé diminuerait de 9% et les surfaces de soja augmenterait de 1%.
Quand au coton, les urfaces vont elles aussi augmenter laissant espérer une baisse des stocks dans les mois à venir aux USA.


Claude 19/04/2010 21:50



Je ne comprends pas, d'où viennent ces données.


9% de baisse des surfaces de blé, c'est moins que prévu !



paysannature 15/04/2010 22:48


tiens - tiens....

Blé/Volatilité
« La période est favorable à la constitution d’un stock européen » (ANMF)

Publié le jeudi 15 avril 2010 - 18h20

« L’Association nationale de la meunerie française (ANMF) considère que le moment est favorable à la constitution d’un stock européen. La forte volatilité des marchés des matières premières,
notamment du blé, pour la période 2006-2008 puis la crise financière ont démontré la nécessité de disposer de tels stocks de réserve », a déclaré mercredi l’association.



Depuis 2007, l’ANMF réclame la constitution d’un stock de blé européen, destiné à limiter les perturbations de prix et d’approvisionnement.



Le président de l’ANMF, Joseph Nicot, demande à Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture, de porter cette demande au niveau européen.



« C’est lors des moments calmes que se préparent les outils permettant de mieux aborder les périodes de forte volatilité et de cours élevés », souligne Joseph Nicot dans sa lettre au ministre.