Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 22:10

La plus mauvaise inondation de la Chine depuis plus d'une décennie peut réduire la production du riz, coton et porc dans le plus grand producteur, l’amplification des prix et la gêne des efforts du gouvernement de garder l'inflation au-dessous de 3 pour cent, disent les analystes.

 

« Le temps désastreux réduira le riz produit de 5 pour cent à 7 pour cent et coton de 5 pour cent à 10 pour cent dans notre évaluation initiale, » a dit Li Qiang, directeur général à l'intelligence Cie. de Changhaï JC. La baisse peut « mener à la pression inflationniste si le gouvernement échoue, » il disait dans une entrevue hier.

 

Le pays le plus peuplé du monde produit presque un tiers du riz et du coton du globe et produit environ la moitié de ses porcs. Un déclin dans le rendement peut soutenir des prix globaux. Le riz est monté 15 pour cent Chicago depuis le 30 juin, alors que le coton a avancé 26 pour cent par dernière année à New York. Les inondations ont également amplifié des prix de denrées alimentaires en Chine, le plus grand consommateur.

 

« Si l'histoire est n'importe quel guide, inonde dans 1998 menés à une transitoire de 16 pour cent dans les prix moyens de grain dans la deuxième moitié comparée à avant que les inondations, » Zhou Jiaxin, analyste chez Guoyuan Securities Ltd., aient indiqué dans une entrevue.

 

Wen Jiabao premier chinois a invité les autorités locales pour renforcer la délivrance et les efforts de soulagement après l'inondation qui a tué 928 personnes et a laissé 477 manquants, la plus élevée depuis une décennie. Les inondations et les éboulements ont démantelé presque 450.000 maisons, a détruit plus de 400.000 hectares de terres cultivables et a causé 52,7 milliards de yuan ($7,8 milliards) des pertes en juillet, le ministère des affaires civiles a indiqué le 27 juillet.

 

Les inondations dans 1998 tués environ 4.000 personnes, forcés l'évacuation de 18,4 millions davantage et causés au moins 1,66 milliards de yuan des pertes.

 

Three Gorges

 

Three Gorge Dam de la Chine, le pays le plus grand, a été frappé par une deuxième crête de l'eau sur le fleuve Yangtze dedans pendant huit jours le 28 juillet, l'opérateur a dit. Des écoulements ont été contrôlés, avec le barrage libérant l'eau à 42.400 mètres cubes par seconde, China Three Gorges Corp. a indiqué.

 

L'impact potentiel des catastrophes naturelles sur l'approvisionnement de grain peut être un problème pour l'économie, China Daily rapporté aujourd'hui, citant Zhao Xiaoyu, vice-président de la Banque asiatique de développement. Le rendement du grain moissonné cet été est tombé pour la première fois en sept ans, le rapport a indiqué.

 

La production de riz peut baisser par environ 10 pour cent cette année en raison des inondations, le site Web cngrain.com d'industrie a indiqué le 20 juillet. Les prix à la consommation ont avancés en mai au rythme le plus rapide en 19 mois, gagnant 3,1 pour cent, le bureau des statistiques national ont indiqué le 11 juin. Inflation refroidie à 2,9 pour cent en juin.

 

Prix des grains

 

Les « inondations et la chaleur ainsi qu'une politique monétaire lâche, ont contribué aux gains dans les prix de denrées alimentaires, qui peuvent mener à la pression inflationniste, » Wu Zhengwu aux valeurs d'AJ que la Cie. a indiquées. Les « prix des produits alimentaires tels que le blé, le riz, le maïs, le porc et l'ail tous ont monté en juillet. »

 

Les grains, la viande et d'autres produits de nourriture ont augmenté une moyenne de 6,9 pour cent à 7,1 pour cent par rapport à l’année dernière, ont dit Wu, réitérant des commentaires dans un rapport édité avec analyste Xu Chunhua le 28 juillet. Ces gains peuvent contribuer les 2,38 points additionnels à l'indice des prix à la consommation, ils ont indiqué.

 

Les prix de porc ont augmenté de 7,1 pour cent en moyenne en juillet comparés au mois précédent, la Commission de développement national et de réforme a déclaré. Les prix continueront à monter par le festival de Mi-Automne fin septembre, la commission a déclaré le 29 juillet.

 

Saison'

 

Les hausses étaient en partie le résultat de l'inondation en Chine du sud dans la première moitié, ont dit Gary Lau, analyste à l'International de Bocom, dans un rapport la semaine dernière. Les prix peuvent augmenter encore de 10 pour cent de plus à partir de septembre avec la « consommation faisant un pas dans la saison » entre septembre et février, il se sont ajoutés.

 

On estime que la Chine produit 137 millions de tonnes de riz blanchi et 32,5 millions de balles de coton, pesant à l'unité 480 livres, en 2009-2010, aussi bien que 48,9 millions de tonnes de porc en 2009, selon le ministère de l'agriculture des États-Unis des données.

 

La moisson de grain de l'automne de la Chine contribue à plus de trois quarts du rendement annuel de la Chine. Le riz est d'importance particulière pendant que le grain d'agrafe explique la moitié de la moisson entière d'automne, Zhou de Guoyan's a dit.

 

Toujours, la Chine ne va pas être en manque de grains pendant que le gouvernement garde l'abondance des réserves pour tous les manques et des transitoires des prix, mA Wenfeng, analyste chez Beijing Orient Agribusiness Consultant Ltd., a dit par le téléphone le 28 juillet.

 

Grains couverts

 

« Le gouvernement peut augmenter des volumes d'enchères hebdomadaires de ses réserves ou les rendre plus fréquentes, ou la spéculation de bord en limitant les acheteurs seulement aux compagnies de traitement, » mA supplémentaire. « Les prix des grains peuvent gagner un peu, mais il ne sera pas hors de commande. »

 

Le pays consomme environ 500 millions de tonnes de grain par année et le gouvernement maintient des réserves équivalentes à environ 40 pour cent de la demande pour sauvegarder l'approvisionnement, selon Bao Kexin, le président de China Grain Reserves Corp., qui stocke des produits d'agriculture au nom du gouvernement. Wen premier a dit que le gouvernement cherche à augmenter la production des grains, des graines oléagineuses, du coton et du sucre et continuera à stocker les produits agricoles.

 

« Nous ne sommes pas en particulier préoccupés par l'inflation dans la deuxième moitié de cette année en raison des réserves suffisantes que le gouvernement peut employer pour stabiliser des prix, » Judy Zhu, analyste à la banque de Standard Chartered, avons dit par le téléphone de Changhaï hier.

 

--Feiwen Rong. Rédacteurs : Richard Dobson, Matthew Oakley.

 

Source : Bloomberg du 3/08/10 : James Poole

http://www.businessweek.com/news/2010-08-03/china-s-worst-floods-since-1998-to-cut-farm-output.html

 

Riz-3-Aout-2010.png

Partager cet article

Repost 0

commentaires

philippe 04/08/2010 19:59


Claude

je rectifie ton chiffre de - 17% pour la prod canadienne

c'est tombé aujourd'hui :
Troubles with wheat crops aren't confined to that part of the world. Heavy rains during the planting season destroyed much of Canada's crop. The Canadian Wheat Board, the marketing agency for the
country's farmers, is forecasting a 35 percent drop in the harvest.


lacroix 04/08/2010 18:39


Depuis moins de 15 jours...


lacroix 04/08/2010 16:16


La nouvelle réglementation des marchés de la CNCIF (Association agrée par l'autorité des marchés financiers) nous impose de nouvelles réglementations dans la diffusion des conseils en stratégie et
position. Nous n'avons plus l'autorisation de transmettre ses conseils sans qualification et accord préalable des lecteurs. Nous sommes en cours de recherche d'une solution pour réactiver
l'affichage des conseils en stratégie et position tel que nous vous le proposions dans les plus bref délais.
Merci de votre compréhension.


Claude 04/08/2010 16:48



Ce message est inscrit sur le site depuis quelle date ?



lacroix 04/08/2010 16:15


L'agriculteur doit il en savoir le moins possible...lu sur terre net dans conseil et strategie


Claude 04/08/2010 17:04



canadian wheat board

les perspectives pour 2010-2011 sont considérablement assombries par les pluies exceptionnelles qui ont causé l'abandon de 10,5 millions d'acres et compromis le potentiel de rendement de 2,5
millions d'acres de cultures. On prévoit que la production de tous les blé confondus se chiffrera à 18,5 Mt, soit environ le même tonnage qu'en 2007, et le
plus faible enregistré depuis 2002.

un acre = 0.4 ha



pyb 04/08/2010 11:11


La loi de King [modifier]

La loi de King ou loi King-Davenant doit permettre d'évaluer l'incidence d'un défaut d'approvisionnement en blé sur l'augmentation des prix du blé. Elle est énoncée pour la première fois dans le
livre de Charles Davenant Essay upon the Probable Methods of making a People Gainers in the Balance of Trade. Depuis le début du XIXe siècle, on l'attribue cependant à King.

"On observe que suite à une récolte dont le volume est d'un dixième inférieur à sa valeur habituelle, les prix augmentent de trois dixièmes, et lorsqu'on ne récolte que la moitié du blé semé, ce
qui de temps à autre arrive, l'usage de cette moitié récoltée est prolongé par une gestion plus économe, et suppléé par l'usage d'un autre grain ; mais cela ne fonctionnera guère plus d'une année,
et aura un impact très limité si plusieurs mauvaises saisons se succèdent, auquel cas beaucoup des plus pauvres périront, par manque de nourriture ou par malnutrition.

Nous considérons qu'un défaut dans la récolte impliquera une augmentation du prix du blé dans les proportions suivantes :


1 dixième 1,3
2 dixièmes 1,8
Une récolte amoindrie de 3 dixièmes engendre une multiplication des prix par 2,6
4 dixièmes 3,8
5 dixièmes 5,5


Claude 04/08/2010 12:00



Depuis plus d'une semaine, je pense que les dégâts sont considérables.


Sur la ferme, nous avons tenu un conseil de guerre.


Rappel, nous sommes à 10 % de vendu pour le blé à 155€/t


La stratégie est de vendre 15 % supplémentaire d'ici peu (question d'heures voir de 2 à 3 jours)


Pour le solde, le RDV est fixé entre le 15/09 et le 15/10 voir le 31/10.


Je viens de faire un petit calcul pour le blé avec l'hypothèse 2 suite à votre commentaire et comme par HASARD, j'arrive pile poil à l'objectif maxi du MAT qui se situe selon ma vision et la
mémoire du marché à 260 €/t.


Attention ne faite pas dire qu'il faut attendre pour commercialiser sa récolte. Nous sommes en démocratie et chacun jusqu'à ce jour est libre de faire comme bon lui semble pour sa
commercialisation.


Petit rappel, la PEUR a changé de camp depuis plus d'une semaine.