Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 08:16

Juste ces graphes sur le Maïs, je me réserve ce week-end pour rédiger deux articles de fond sur l'actualité.

 

Mais-21-Octobre-2010.png

Support à 195 €/t puis à 190 €/t

 

Et aux USA sur le CBoT :

 

Mais-cbot-21-Octobre-2010.png

Support à 5,45 $ et à 5,3 $ le boisseau et toujours la tendance haussière au-dessus des 4,80 $ le boisseau.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

PHIL41 26/10/2010 20:42


pour repondre a CLO chez nous sud beauce le ble dur fait en moyenne 10 qx de moins que du ble tendre Sachant que les ris ques qualites sont autres et plus sensible a la mosaique EN plus la
difference prix s'est rapproche JE ne connais pas encore l'impact sur l'emblavement de notre secteur Concernant le prix du colza j' ai comme le pressentiment qu'il devrait decoller PHIL41


clo 26/10/2010 09:57


info sur blé dur . Il semblerait que les surfaces prévu habituellement pour cette culture pourraient chuter ,en France comme pour d'autres grands pays exportateur. La différence entre les deux
blés, n'étant pas assez importante pour qu'il soit rentable de faire du blé dur!
Un autre point et pas des moindre , les éleveurs qui en 2008 avaient consacré une partie de leur assolement en culture de vente , ne pourront pas le faire cette année . Le manque de fourrage étant
si grave ,qu'ils ne pourront pas se le permettre .
pour ce qui est de mes infos canadienne , un épisode froid en pleine récolte (-6°C) , aurait anéantie la qualité du blé dure sur les prairies . La récolte n'étant pas encore fini, le pire reste à
craindre avec l'hiver qui avance à grand pas .


marc60 26/10/2010 09:54


je ne pense as qu'il faille rentrer dans une polémique coop, privé ,prix moyen ,ou ferme.
Critiquer des décisions que nous prenons et dont nous rendons les coop responsables si elles son mauvaises me semble ridicule.
les agriculteurs sont des grands garçons maintenant si le prix moyen convient c'est bien si ils souhaitent stocker et vendre eux même c'est aussi bien
ce qui n'est pas bien c'est de opter pour le prix moyen et de critiquer ensuite ou de dire si on avait su si si si si si si..............!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
nous devons nous assumer ce n'est pas les outils qui manquent que ce soit pour se former à la maitrise des prix ou pour choisir son mode de commercialisation.
les coop nous proposent tous les outils a nous de nous former pour nous en servir sinon le prix moyen


marc 25/10/2010 22:43


J'allais dire une blague " Claude est en panne de carburant" puisque nous n'avons pas eu de nouvelles ce week-end passé, malgré ses promesses d'articles de fond. Visiblement il en a trop, à nous
dire et il a peur de remuer le couteau dans la plaie.
Car, il y a un Malaise dans les coop , ce qui ne m'empéchera pas de défendre le principe coopérateur, comme je l'ai toujours fait ici.
Sous pretexte qu'ils sont livreurs fidèles à 95 % ou 100% des adhérents se permettent de traiter d'incapables les responsables céréales de leur coop, pour ne pas avoir prévu la sécheresse en
Russie, ni les spéculateurs,....et qu'il suffisait de lire internet où tout été écrit.
Mais si ces mêmes adhérents, ne veulent pas s'emmerder à stocker chez eux (le balai,c'est trop lourd!) qu'ils commencent à se demander si ce n'est pas à cause d'eux, pour pouvoir receptionner et
dégager leur recolte en 4 ou 5 jours, que les coop ont vendu un peu trop tot et un peu trop mal.
Dans ma coop autre problème. Des livreurs ont harcelé le directeur pour pouvoir livrer à la moisson au cours du jour, ce que refuse la coop. A la moisson, même prix pour tous le monde , règle du
prix moyen.
Aprés la moisson, toujours le prix moyen + primes de stockage, ou le prix de marché au jour le jour , mais avec engagement signé sur les volumes, pour ne pas pouvoir basculer opportunement d'un
coté ou de l'autre.
J'aime bien ce règlement car il respecte les principes coopératifs , mais il laisse au paysan adhérent le choix du risque et d'une meilleure marge sans abuser des infrastructures de la coop. De
plus, on m'a raconté que chez un gros privé de l'Aube , les paysans étaient au bord de l'émeute en livrant à la moisson , car dans la même file de tracteurs-bennes, aucun n'avaient le même prix
définitif de vente , mais tous avaient le sentiment de s'être fait roulé dans la farine, car on leur avait dit de profiter de la hausse et de vendre. Et alors!, si vous ne voulez pas assumer votre
choix d'avoir eu peur de la baisse sans vouloir vous couvrir à la hausse , le prix moyen c'est fait pour vous les gars! Ouais ,mais la fois où on a pris un call, on n'a rien gagné,......et bla bla
,bla....la plus value pour nous, mais le risque et les investissements on les mutualisent.

Donc je vois mal dans un silo d'une coop à la moisson ,une file de 15 adhérents avec chacun un prix différent, sans que ça pose des problèmes.

En conclusion, plutot que d'accuser de semer le trouble dans les campagnes, ceux qui prennent leur temps pour nous informer (de façon bénévole, mais passionnée comme Claude),ou ceux qui comme moi
cherche de l'info le soir (plutot que de regarder "l'amour est dans le pré"), nos responsables de coop feraient bien de mettre leur livreurs trés fidèles, devant leurs propres contradictions.

( Claude, je vous envoie un MP, pouvez vous m'en confirmer la reception ).


guigui6259 25/10/2010 22:34


claude je comprends que tu génes dans ce monde mais continue comme ca moi j'adore, il faut un mettre un peu de bordel dans ce monde trop normalisé où on devient tous des moutons .

pour ma part la grosse coop du coin UNEAL pour ne pas la citer ( je ne peux plus les sentir les coops ) à donner 95€ de préaccompte ou avance de trésorerie comme ils aiment bien dire ca fait
mieux... et uneal a envoyé un petit mot derrière (car ca remuait dans les brancards dans le secteur mais moi je rigolais!!!) comme quoi tout cela n'était pas prévisible qu'il ne fallait pas
regarder le momment présent bref un layus pour réendormir les moutons que nous sommes . dans le même temps je leur ai vendu du blé à 200€ car je ne conçois pas de laisser vendre ma récolte et de
toucher ce qui reste quand tout le monde s'est servi...