Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 11:13

Ce n'est pas parce que nous allons être limite sur le plan des disponibilités en blé de qualité que le maïs va imiter les cours du blé et les dépasser, car la substitution va jouer à plein du point de vue des industriels et notamment le fait de pouvoir importer du blé dit fourrager venant de l'Australie ou des zones où les récoltes ont été dégradées du fait des pluies durant cette période cruciale de la récolte.

 

Vue sur le graphe du Maïs échéance Mars 2011 à l'ouverture ce lundi matin :

 

Maïs 31 Janvier 2011

 

Vue sur le graphe du Corn échéance Mars 2011 en pré-cotation ce lundi matin :

 

Corn-31-Janvier-2011.png

 

Concernant l'ouverture du site portail Internet, comme vous avez pu le lire mercredi dernier, celui sera bien ouvert à compter du 1er Mars 2011. Donc cela ne change en rien les modalités, juste que l'offre de pré-réservation est prolongée jusqu'à l'ouverture du site. Pour pouvoir bénéficier de cette offre, comme précédemment, il vous suffit de vous rendre dans le module "Présentation" en haut à droite et de cliquer sur le terme "Contact", puis dans cette fenêtre de faire part de votre souhait de pré-réserver en n'oubliant pas de donner vos coordonnées et votre adresse mail. Sachez que vous êtes enregistrés au fur et à mesure de vos demandes et que le moment venu, vous recevrez une réponse de notre part pour vous indiquez la démarche à suivre.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

nico78 01/02/2011 14:29


Je me mets à la couture tout de suite parce qu'avec vous y a du boulot pour la création d'idées nouvelles.
A propos Edouard, j'accepte la couture et accepte de ravaler ta médiocrité.
pour Bertrand : ta pensée unique nous mène droit dans le mur, un jour, en grandissant, tu comprendras (enfin j'espère... pour tes futurs enfants...).
Bonne journée à tous les deux et ne perdez pas de temps à m'écrire, ça n'en vaut vraiment pas la peine...
Trop minimaliste comme pensée.


BERTRAND21 01/02/2011 14:11


je rejoins edouard sur son commentaire, trés utopique notre nico,
Vouloir refonder un syndicat puissant, sauf erreur de ma part mais cela exciste déja et on sais ou cela nous mêne, tous ces grands presidents qui au passage s'en mette plein les fouilles et qui
font croitre leurs exploitations.
Si en 12 années tu n'as vecu que 2 ans de ton travail, alors arrête mais arretes également d'écrire des messages aussi crétin.


simpson 01/02/2011 11:15


Cela fait 8 mois seulement que les prix agricoles montent et il faut maintenant reguler a tout prix les prix!!! Arretons de parler pour ne rien dire. Laissons faire la nature. Quand les prix
redescendrons, et ca arrivera bien un jour, personne ne viendra m'aider pour faire face a des problemes de tresorerie...


Edouard 01/02/2011 10:34


A Nico :

Arrêtes d'écrire, tu dis n'importe quoi :

"Moduler les primes en fonction du CA des exploitations. Le but étant d'atteindre un revenu de 200 € de l'hectare".

Si je te comprends bien, celui qui a des rendements lamentables parce qu'il travaille comme un cochon devra toucher plus de primes !!

"Infiltrer les ministères", "créer un nouveau syndicat", te rends tu comptes de toutes ces aberrations ?


"Créer une agence de blablabla" : la France est déjà pleine d'agences à la noix qui ne servent à rien sinon à engraisser une bande de fonctionnaires qui fait la queue à la machine à café.

Enfin ,je garde le meilleur pour la fin "réguler les bénéfices" non mais franchement tu as vu ça où ?


Je t'en prie, laisse ton ordinateur mets toi à la couture !


nico78 01/02/2011 10:01


A Bertrand 21,
On ne peut pas dire que je sois né avec une cuillère en argent dans la bouche, cependant si tu lis correctement mon message, j'ai parlé des céréaliers en position saine.
En douze ans d'exploitation je n'ai vécu de l'agriculture que 2 ans, à savoir 2008 et cette année.
Débattre c'est partager des idées, pour faire avancer.
La critique positive m’intéresse, on peut ne pas être d'accord, je le comprends.
Première piste : pouvoir réguler son bénéfice jusqu'à cinq ans, ce qui éviterait les à coups de trésorerie et lisserait un peu les prélèvements MSA et les investissements trop risqués.
Deuxième piste : Moduler les primes en fonction du CA des exploitations. Le but étant d'atteindre un revenu de 200 € de l'hectare.
Troisième piste : Créer un syndicat puissant en séparant les activités agricoles : les spécificités sont telles qu'on ne peut défendre tous les intérêts de l'agriculture céréalières et de l'élevage
ensemble.
Quatrième piste : Infiltrer les places des ministères par des hommes dévoués et payés par le syndicat afin qu'ils défendent nos intérêts et pas juste leur carrière.
Cinquième piste : Créer un groupe de travail qui va développer des solutions aux contraintes spécifiques des producteurs.
Sixième piste : Créer une agence de communication agricole pour faire prendre conscience aux consommateurs l'intérêt d'une production agricole saine (imposée par l'europe depuis longtemps mais
respectée que par les agriculteurs Français).
Voilà, il y a certainement d'autres pistes...
A vos stylos....
Bonne journée