Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 09:23

Bonjour à toutes et à tous,

 

C'est bizarre lorsque les choses s'enchaînent avec une certaine linéarité, je ne peux m'empêcher de penser dans le domaine de la finance qu'un coup important est en préparation. Fort du proverbe "le silence est d'Or et la parole est d'Argent", nous devons commencer à passer en mode vigilance ! Vous allez me répondre : "mais pourquoi, alors que tous les opérateurs (sociétés de conseil en premier lieu, les fondamentaux en second lieu, la tendance des cours en point trois etc ...)  deviennent positifs devrions nous nous mettre sur nos gardes ?".

Certes vous auriez raison de me poser cette question et d'être dubitatif sur mon article du jour, mais et dans ce bas monde il y a toujours un mais qui vient poser le problème ou faire réfléchir à propos d'un scénario au quel on aurait oublié de l'intégrer dans le champ des possibles à court voir à moyen terme.

 

Pourquoi je vous parle de cela ? Tout simplement au même titre qu'autour du 15 Mars 2009, pour les plus anciens de ce blog, je vous mettais en garde contre un événement complètement fou à intégrer à l'époque qui serait celui d'un retournement des marchés financiers incompréhensible pour le commun des mortels alors en pleine tempête de la crise économique la plus importante depuis la seconde guerre mondiale. Et là, aujourd'hui que constatons nous si l'on suit uniquement l'indice phare de la place parisienne, le CAC40, que ce dernier est arrivé pratiquement à son premier palier qu'était l'objectif des 4100/4120 points soit 1 600 points au-delà des 2500 (point bas de mars 2009) et si on fait une projection dans le temps et comme maintenant vous le savez très bien, concernant le facteur bien nommé Mr le HASARD, il suffit de reporter ces 1 600 points au delà des 4100 points actuel du CAC40 pour atteindre la prochaine grande et ultime résistance sur une échelle temps d'un peu plus d'un an qui est les 5600/5800 points. Ah, quand le hasard est à ce point aussi prévisible, il y en a qui ne commencent plus à rire jaune, ce sont les grosses mains, c'est à dire les 1 000 plus gros investisseurs sur la planète qui font la pluie et le beau temps sur le monde de la finance et non pas nos hommes politiques comme ils aiment temps à la faire croire aux populations qu'ils gouvernent.

Un autre indice boursier est important à suivre, c'est le Dow Jones 30, celui des 30 plus grosses capitalisations boursières aux Etats-Unis et celui-ci va bientôt avoir quasiment doublé depuis son point bas du mois de Mars 2009 à 6550 points (à 8% de son doublement) et nous allons retrouver la même chose avec le Standard & Poor 500 toujours aux States passant de 680 points à 1320 actuellement.

Alors oui, nous rentrons dans une phase d'indécision, où les choses se passent correctement et c'est l'Amérique pour tout le monde sur le plan boursier grâce aux nouvelles puissances émergeantes, où bien c'est la grisaille qui s'abat à court terme avec un mouvement de consolidation qui pourrait être très rapide.

 

Donc, revenons en à nos moutons que sont nos cours des matières premières agricoles et surtout pour ceux dont ils leur restent un certain pourcentage concernant la récolte R2010 à commercialiser. Les cours du blé sur le marché à terme échéance Mars 2011 sont venus toucher les 280 €/t avant de venir se replier pour clôturer à 277,75 €. Tient comme c'est bizarre, comme pour les indices américains (dans l'esprit du doublement), il ne reste plus que 8 % de hausse à attendre pour pouvoir toucher les 300 €/t. Bon là Claude il faudrait mieux que tu te calmes avec ton facteur Hasard car tu vas finir par agacer les lecteurs de "Marché des céréales".

Mais enfin, il devient urgent de se poser les bonnes questions concernant une partie de son solde de la R2010 et c'est ce que nous avons fait en interne ce lundi, car je vous le rappelle pour ceux qui auraient oublié, il nous reste au prix du jour un peu plus de 50% à commercialiser. Nous avons donc intégré toutes les données sur notre logiciel en phase de test (un des outils parmi d'autres qui au fil du temps se retrouvera sur le site portail) et nous devons donc très prochainement prendre des décisions. Petit rappel au passage, la dernière vente a eu lieu au tour du 10 Novembre 2010 à 207 €/t base juillet.

Ce qui me chagrine en  ce moment, concernant le Wheat, ce sont ces dernières bougies qui peuvent poser question. Voir le graphe ci-dessous en échéance Mars 2011 en pré-cotation ce matin à 10h00 :

 

Wheat-7-Fevrier-2011.png

 

La bougie de jeudi et celle de lundi, sont des bougies d'indécisions. La MM7 jours joue son rôle de support. Mais au fait, il n'y aurait pas un rapport USDA ce mercredi ?

La direction sera donnée donc très prochainement, dans un peu plus de 24h00 et mon article serait-il donc dû au Hasard ?

 

 Colza, voici le graphe que je vous avais préparé hier soir et je mettais en alerte mon équipe sur quelque chose qui m'échappe depuis un petit moment, mais quoi ? je ne sais pas ...

 

Colza-7-Fevrier-2011.png

 

Voici les cours du colza échéance Mai 2011 à 13h30 :

 

Colza-8-Fevrier-2011.png

 

Voici les cours du colza échéance Mai 2011 à 14h30 en UT 15 minutes :

 

Colza-8-Fevrier-2011-en-15-mn.png

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

piston 09/02/2011 12:04


ce matin vente de 100T R2010 à 263€ base juillet et proposition R2011 à 223€ recolte enlev camion
il me reste 70T R2010 mais là, j'ai envie d'attendre...
;-)
merci Claude


Edouard 09/02/2011 11:01


Merci beaucoup 007 pour toutes ces informations.

Salut à Phil41 et à sa vision...


mars41 09/02/2011 08:57


suis a la limite povocateur (je le sais et pardon) mais je me doit de vous le dire ,vos commentaires et analyses sont de qualités et je vous en remercie !


Commandeur Bond 09/02/2011 00:46


Pourquoi la hausse des prix alimentaires pourrait empirer :

Le réel danger est le retour de la crise 2008. A un certain point, la demande ne pouvait suivre les sommets atteints par le prix des matières premières. Souvenez-vous, à son plus haut, le baril
atteignait 147 $ -- quelle entreprise peut normalement continuer son activité avec de tels prix ?

Le scenario de 2008 suggère que les sommets atteints sont souvent suivis d'une baisse de la demande, engendrant une correction des prix sur les produits concernés.

Les données ci-dessous comparent le prix moyen de 2008 au prix actuel de 11 produits de base.

Produits
Moyenne 2008 $
Prix actuel $
Evolution en%

Maïs
574
658
14,63

Blé
928
856
-7,76

Soja
1 355
1385
2,21

Cacao
1 369
2214
61,72

Bétail
92
107
16,30

Cuivre
8034
9250
15,14

Nickel
27 476
25900
-5,74

Plomb
2612
2337
-10,53

Aluminium
2 888
2361
-18,25

Pétrole
111
87
-21,62

Gaz naturel
10,13
4,48
-55,77


Ce tableau suggère donc quels produits ont encore une marge pour retrouver les sommets de 2008. La plupart des produits agricoles et le cuivre se comportent comme en 2008. En revanche, le pétrole
et le gaz naturel ont encore du chemin à parcourir.

Cette fois, la hausse des prix de l'agriculture ne provient pas de celle de l'énergie -- bien que l'agriculture ait besoin du pétrole.

Mais si l'énergie se met à son tour à flamber, la situation va empirer.


jdf 09/02/2011 00:17


pourquoi la hausse des prix alimentaires pourraient empirer?
(boursorama)