Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 10:33

C'est une première, grâce à Cécile et à son travail de traductrice, nous pouvons avoir un aperçu en français d'une partie des principaux commentaires du rapport USDA de vendredi dernier. Je tiens à la remercier et si cela vous convient lui demander d'être présent au poste pour chaques prochain rapport. Bonne lecture.

 

 

La récolte de blé dans l’Union Européenne retardée par les pluies du mois d’aout

 

La production de blé dans l’Union Européenne pour 2010.2011 est estimée à 135.1 millions de tonnes, soit une baisse de 2.4 millions ou presque 2% en dessous de l’estimation du mois dernier. La superficie récoltée est estimée à 25.5 millions d’hectares, soit une baisse de 0.1 million par rapport au mois dernier et une baisse de 0.2 million d’hectare par rapport à l’an dernier. Le rendement est estimé à 5.29 tonnes par hectare, comparé à 5.36 tonnes par hectare le mois dernier et 5.37 tonnes par hectare l’année dernière. L’humidité a retardé la récolte dans l’est et le centre de l’Europe.

 

Durant le mois d’août, entre 10 et 25 centimètres de pluie sont tombés en Europe centrale pendant la récolte du blé perturbant ainsi la progression et diminuant à la fois la récolte et la qualité. La récolte de blé en Hongrie est estimée à 3.5 millions de tonnes, soit une baisse de 0.5 million ou 13% par rapport au mois dernier et une baisse de 0.9 million ou 20% par rapport à l’an dernier. La récolte en Roumanie est estimée à 5.7 millions de tonnes, soit une baisse de 0.5 million ou 8% par rapport au mois dernier mais une hausse de 8% par rapport à l’an dernier.

 

Les estimations pour les plus grands producteurs d’Europe ont changé très légèrement par rapport au mois dernier. La récolte en France est estimée à 37.7 millions de tonnes, soit une hausse de 0.15 million par rapport au mois dernier. La sécheresse durant 2010 a réduit les récoltes à 6.92 tonnes/ hectare comparé à 7.45 l’an dernier et à la moyenne sur les 5 ans de 6.91 tonnes/an. On s’attend à ce que la qualité soit meilleure que la normale. La récolte en Allemagne, estimée à 23.9 millions de tonnes, est légèrement en baisse (0.1 million) par rapport au mois dernier mais est en baisse de 1.3 million par rapport à l’an dernier. Les agriculteurs allemands se sont battus pour leurs récoltes à cause des sols détrempés dus aux fortes pluies fréquentes du mois d’aout.

 

11h15 : Graphe du blé échéance Nov 2010, cours de 230 €/t  : c'est chaud avec les gaps d'hier et d'aujourd'hui

 

Ble-14-Septembre-2010.png 

 

Le riz en Indonésie : les prévisions de production plus faibles dues aux pluies abondantes et aux insectes/plantes nuisibles

 

L’USDA prévoit une production de riz moulu de 37.1 millions de tonnes pour 2009.2010 en Indonésie, soit une baisse de 1.7 million ou 4 % par rapport au mois dernier et une baisse de 3% par rapport à 2008.2009. La superficie récoltée est de 12.1 millions d’hectares, d’après les prévisions soit une hausse de 0.1 million ou 1% comparé au mois dernier, due à la réaffectation des terres pour la production de blé. Le rendement pour le riz est estimé à 4.75 tonnes par hectare, soit une baisse de 5% par rapport au mois dernier. Les conditions météorologiques de la saison ont été extrêmement variables dans les régions d’Indonésie ou est cultivé le riz, dus à la transition des systèmes météo de l’El Nino vers La Nina durant la saison de croissance du riz en 2009.2010. La sécheresse d’octobre 2009 a retardé les premières plantations de 4 à 6 semaines. Elle a été suivie par 8 mois consécutifs de pluie au dessus de la normale qui ont causé un tas de problèmes. Les agriculteurs ont connu des difficultés pour sécher leurs récoltes et par conséquent les taux de minoterie ont souffert. Le temps humide a également conduit à une hausse du nombre de plantes/insectes nuisibles et des débuts de  maladies qui ont causé une nette baisse du rendement pour le riz au niveau national. Les pluies (au-dessus de la normale) d’avril à aout qui sont généralement des mois secs) ont eu pour conséquence une hausse de l’abandon du blé dans certaines régions. La majeure partie de ces régions ont par la suite replanté du riz. On a maintenant semé à quatre ou cinq reprises du riz sur ces terres.

 

L’USDA prévoit une production de riz entre 2010.2011 en Indonésie de 38 millions de tonnes, soit une baisse de 2 millions ou 5% par rapport au mois dernier du à la forte probabilité que la hausse des maladies et la pression des plantes/ insectes nuisibles empêchera le pays d’atteindre une croissance normale du rendement.

 

L’huile de palme en Indonésie : des prévisions de production plus faibles dues au niveau de précipitation anormal

 

L’USDA prévoit une production totale d’huile de palme pour 2009.2010 en Indonésie de 21 millions de tonnes, soit une baisse de 0.5 million ou 2% par rapport au mois dernier mais en hausse de 2% par rapport à 2008.2009. Le niveau de précipitations saisonnier depuis janvier est au dessus de la normale en ce qui concerne les deux zones majeures de production (Sumatra et Kalimantan). Ces deux iles représentent approximativement 97% de la production nationale totale. Les conditions de croissance anormalement humides et le temps nuageux depuis janvier ont causé une baisse de la production agricole et des taux d’extraction de l’huile dans les usines de broyage par rapport à l’an dernier. D’après certaines informations, les fortes pluies ont également dérangé les opérations normales de récoltes. Le récent voyage de cultures entrepris par le personnel du département de l’agriculture étranger à travers les régions principales de productions de l’huile de palme en Indonésie a révélé que les grands producteurs et les petits agriculteurs s’attendaient à ce que la production dans l’année civile 2010 soit plus faible que l’année précédente en raison des fortes pluies persistantes au dessus de la normale.

Les usines de broyage signalent un taux d’extraction de l’huile des bouquets de fruits frais plus faible que prévu, des fruits récoltés entre janvier et aout. Cela implique un rendement des cultures dans l’ensemble plus faible. Les prévisions météorologiques nationales en ce qui concerne les pluies plus élevées que la normale en décembre ont convaincu la plupart des producteurs que le rendement du taux d’extraction de l’huile resterait en dessous de la normale pour au moins les prochains mois. Durant les 10 derniers mois le taux de croissance de la production d’huile de palme annuel en Indonésie était de 18.5%. Les conditions actuelles de précipitations anormales sont en rapport avec le phénomène climatique La Nina dans le sud est de l’asie.

 

L’USDA prévoit une production d’huile de palme pour 2010.2011 de 23 millions de tonnes, soit une baisse de 1.5 million ou 6% par rapport au mois dernier. Cette récolte est prévue sur une année de commercialisation d’octobre à septembre. Octobre étant le premier mois de la nouvelle saison de production. Au début du mois de septembre 5 à 10% de la récolte de blé restait non récolté et on s’attendait à ce qu’une quantité de blé, plus grande que la normale, soit de moindre qualité.

 

La production de Maïs en Union Européenne révisée à la baisse

 

La production de maïs en Union Européenne est estimée à 54.7 millions de tonnes, soit une baisse de 1.2 million ou 2% par rapport au mois dernier et une baisse de 3% par rapport à l’an dernier. La superficie estimée est pratiquement inchangée depuis le mois dernier soit 8.1 millions d’hectares mais une baisse de 3% par rapport à l’an dernier. Les rapports locaux récents suggèrent que la production de blé en France, le plus grand producteur de maïs de l’ Union Européenne, soit 13.5 millions de tonnes connaitra une baisse de 0.5 million de tonnes par rapport aux estimations du mois dernier. Ce changement est essentiellement du à la donnée revue et corrigée de 1.5 million d’hectares de terres ce qui est 3% de mois que le mois dernier. Le temps au printemps a été plus frais que la moyenne causant un début lent pour le blé et autres céréales. Par conséquent une partie du maïs prévu au départ pour la production dé céréales va probablement à la place être coupée pour l’ensilage ou pour des matières premières pour les fermenteurs à biogaz.

 

Le blé en Russie : les informations sur les cultures révèlent l’impact de la sécheresse de la Volga

 

L’USDA prévoit une production de blé en Russie pour 2010.2011 de 42.5 millions de tonnes, soit une baisse de 2.5 millions ou 6% par rapport au mois dernier et une baisse de 19.2 millions ou 31% par rapport à l’année dernière. La superficie est estimée à 26.7 millions d’hectares, elle reste inchangée depuis le mois dernier et baisse de 2 millions par rapport à l’an dernier. Le blé d’hiver représente légèrement moins de la moitié de la superficie totale de blé mais presque les deux tiers de la production du au rendement plus élevé par nature que le blé de printemps. Le rendement est estimé à 1.59 tonne par hectare, soit une baisse de 6% par rapport au mois dernier, soit une baisse de 26% par rapport à l’an dernier, et une baisse de 23% par rapport à la moyenne sur 5 ans.

 

Les rapports du Ministère de l’Agriculture indiquent que la production de blé en Russie européenne est presque terminée. Elle est terminée au sud et au nord de la région du Caucase qui à eux deux produisent à peu près la moitié de la production de blé d’hiver. Les informations sur le rendement indiquent une production plus faible que l’an dernier du en partie à une sécheresse continue dans la partie nord de la région sud. Dans la région centre et la région de la Volga, là où la sécheresse a été la plus rude, on a indiqué une production en baisse de 40 à 54% par rapport à l’an dernier. La récolte dans la région centre est terminée mais la récolte dans la région de la Volga qui produit à la fois du blé d’hiver et du blé de printemps va probablement continuer jusqu’à la mi-septembre.

 

La récolte vient de commencer dans les régions de l’Oural et de la Sibérie qui produisent la majeure partie du blé de printemps du pays. La sécheresse persistante qui a fait chuter le rendement dans l’ouest de la Russie, s’est répandue dans la région de l’Oural, couvrant également l’ouest de la Sibérie. Bien que les conditions fussent relativement favorables sur une partie importante de la région de production de blé en Sibérie, l’ensemble de la production de blé de printemps est presque certaine de baisser considérablement par rapport à l’an dernier.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

JFB 18/09/2010 06:05


CLAUDE ,cette pertinence de DOMROY ?MONTRE que nos interlocuteurs ont besoins d'achats.il serait bon de savoir le positionnement des differents OS vis a vis de leurs clients ou adherents car je
pense qu'il y a des privilegiés pour des bons prix(une pratique courante surtout dans la cooperation)sans ce faire trop de soucis. .LES PRIX acomptes sont sortis et là deja surprise!!!!!!QUE CE
PASSE-t-il dans le monde sucrier francais (augmentation des surfaces??,complement de prix?? pour qui pourquoi) là aussi des planteurs ont ete bafoués;et si une usine tombait en panne!!!!


domroy 17/09/2010 12:35


je crois avoir fait mouche ce matin apres la publication du message
coup de fil d un acheteur de la grosse coop du cher ( une coop!!!!!non un organisme finacier:oui pour faire des sous sur le dos de qui ...):
voila la discution:
tu dois vendre du ble les cours chute tres rapidement et je te faire profiter des cours d'hier ,il me reste quelque lot a faire
je lui demande de revoir la cotation du soir et on reparle de tout cela a midi en dejeunant en seul ...bonne proposition !
message sur mon portable : je ne peux venir ....blabla bla
les cours repartent a la hausse


domroy 17/09/2010 07:46


Depuis plusieurs mois je suis votre lecture et je suis tres content de votre franchise
je suis les cotations des marchés et depuis plusieurs semaines.
Nous voyons la ventes de quels lots lors de la fermeture avec une sous cotation de quelques euros
je me demande qui a interet de ce possitioner comme cela part les gros acheteur de cereales qu fournnissent a leur client des cotations dans la nuit par mail et mettre la pression pour acheter du
physique le matin ?
Peut etre , je suis fou ou je suis dans la véritée ?
bon courrage pour votre site ...


Claude 17/09/2010 10:38



Merci Domroy,


 


Suivez les marchés financiers, ils devraient nous donner une bonne leçon sur la façon dont ils fonctionnent.


J'étais dans les bouchons "parisiens" hier soir, et je me suis délecté du message des experts annonçant l'orientation de la bourse à venir dès la semaine prochaine, vous savez avec le Krack que
tout le monde attent l'arme au point, et oui vous savez, ils sont tous prêt cette fois-ci à gagner de l'argent on utilisant la vente à découvert, donc vendre le marché pour l'emmener vers les 3
400, puis 3 100, 2 900 et 2 500 voire 2 100 points pour le CAC.


Maintenant réfléchisser à l'élément le plus important à prendre en compte sur les Marchés financiers (voir des commodities) depuis le début des années 2000, la PSYCHOLOGIE des marchés et essayer
d'extrapoler cela par rapportà votre observation qui me paraît pertinente sur le cours du Blé.


On s'en reparle prochainement, sachez juste qu'au lieu d'aller me ballader en vacances, j'ai bosser tranquillement mes analyses sur le CAC, le Nasdaq, le DJ30 et le SP500.


Un évènement comme mi-Mars 2009 serait-il devant nous ?



parcs 16/09/2010 11:25


Je ne suis pas aussi optimiste que marc à qui je souhaite la bienvenue dans la communauté.

Sachant que tout est artifice dans l'économie moderne, et qu'on a fait tourner la planche à billet à fond pour essayer la relance, aggravant les déficits, augmentant cette masse monétaire sans
réellle création de richesse en contre partie, je suggère donc de relire les 9 possibilitées de sortie de crise développées par Attali.

Pas toutes réjouissantes : nos hommes politiques, incapables de gérer, c'est-à-dire anticiper, suront-ils s'entendre en laissant de coté leurs idées nationalistes.

Je crois que l'avenir du monde se joue ces années çi.
USA contre Chine


Je rappelle également que certains experts pensent que la croissance de la chine est artificielle car leurs milliards de réserve monétaire servent à l'investissement dans des usines, mais que le
reste du monde n'aurait plus la capacité de consommer ce qui sera produit par la chine ?


jfb 16/09/2010 06:02


je peux Vous dire que CLAUDE revient de loin . Ce qu'il a fait jusqu'ici et CE QU'il VOUS proposera TRES PROCHAINEMENT est le resultats d'echanges 'de refexions de recherches, de tavail etc qui
vous laisse pantois.Il est rare dans la vie de rencontrer un PERSONNAGE aussi passionné pour apporter un plus à une collectivité de plus la notre "les agriculteurs" amitiés CLAUDE


Claude 16/09/2010 07:40



Merci JFB,


 


Je réfléchis au lancement du site le 15 /10/10 via une animation autour d'une présentation dynamique du site portail et pour échanger ensuite autour d'un coktail Champenois ...