Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 22:46

Suite à des remarques de votre art dans la rubrique Commentaire concernant le riz et suite à l'inoxorable ascension de ses cours, pour culminer ce soir à plus de 14 $ le boisseau, voire graphe ci-dessous :

 

Riz-20-Octobre-2010.png

 Il va être temps de souffler maintenant !

 


Au Sud du Pakistan : extrait de l'article de La Croix.com du 26/09/10


La mousson, a provoqué le débordement des eaux de l’Indus, le fleuve qui traverse le Pakistan du nord au sud, provoquant des inondations rarement vues dans ce pays. Reportage de notre envoyée spéciale

 

1,4 million d’habitants

Selon les spécialistes locaux, il faudra attendre un ou deux mois avant que l’eau ne se retire complètement du district de Dadu, qui compte 1,4 million d’habitants. Ghulam devra attendre mai ou juin 2011 avant de replanter son riz. En attendant, la récolte d’octobre est bel et bien perdue et il n’aura pas de revenus. Toute sa production de riz « parfumé et de la meilleure qualité », était exportée.

La ville de Dadu a été épargnée grâce à une brèche creusée en amont pour détourner les eaux de l’Indus, vers les terres cultivées. Mais, au passage, d’autres petites villes ou villages ont été sacrifiés. En tout, 15 millions de personnes sont affectés par les inondations, dans la seule province du Sind.

« L’Indus est la veine jugulaire du Pakistan », déclarait en son temps Ali Jinnah, le fondateur du Pakistan. Long de 2 900 kilomètres, le fleuve prend sa source au Tibet. Il passe ensuite à travers le Cachemire, au sud de la chaîne du Karakoram, puis se tourne vers le sud. Il traverse ensuite les plaines des provinces du Pendjab et du Sind, avant de se jeter enfin dans la mer d’Oman, par un immense delta aride au sud-est de Karachi.

Mais ce fleuve, vénéré par les habitants du Sind pour la prospérité qu’il engendre, pourrait bien participer à la chute du gouvernement du premier ministre, Youssouf Raza Gilani. Après l’émotion suscitée par la catastrophe, qui a débuté fin juillet-début août dans le nord du Pakistan avant d’atteindre le sud, l’heure est aux polémiques et aux règlements de compte politiques, relayés par une presse pakistanaise déchaînée contre l’incurie du pouvoir.

Pas seulement la fatalité

Quant au président pakistanais, Asif Ali Zardari, alors en voyage en Europe, il n’avait pas montré une grande compassion pour son pays qui faisait face aux plus graves inondations de son histoire. Son indifférence et le fait de n’avoir pas interrompu sa tournée diplomatique pour prendre en main la crise ont été abondamment critiqués.

Depuis, la presse a révélé que les dégâts causés par les inondations n’étaient pas dus à la seule fatalité. C’est en raison de décisions politiques que la province du Sind aurait été tellement touchée. Ainsi, pour préserver le barrage de Sukkur, dans le nord de la province, d’où partent toute une série de canaux d’irrigation et qui était menacé par la crue, les autorités ont décidé d’ouvrir une brèche en amont, afin de détourner les flots de l’Indus. Mais cette brèche a été ouverte à l’ouest du fleuve, noyant de vastes territoires, dans les provinces du Baloutchistan et du Sind, et mettant en danger la vie de millions de personnes. Au lieu d’être ouverte à l’est, vers une région majoritairement désertique, peuplée de 200 000 habitants seulement, où l’eau aurait pu s’écouler sans causer autant de pertes et de dégâts.

Selon la presse, cette décision aurait été prise sous la pression du ministre du travail, Khusheed Shah, lui-même grand propriétaire de terres à l’est. L’armée serait aussi intervenue pour protéger deux bases militaires situées dans cette même zone, Panu Aqil et Chachoro, à la frontière avec l’Inde, qu’il n’était pas question d’évacuer.

Les dégâts sont énormes

« Une décision lourde de conséquences pour tout le pays », déplore Mohammad Umes, président de Shah Sachal Sami Sindh, une organisation non gouvernementale spécialisée dans le développement rural. « Si le gouvernement se mobilise et prend rapidement les décisions nécessaires, poursuit-il, il faudra au minimum cinq ans pour retrouver une situation normale. Car les dégâts sont énormes. En plus des champs inondés et des récoltes détruites, les systèmes d’irrigation, les puits, les routes sont endommagés. Il faudra tout reconstruire. » Sans compter les risques d’une crise alimentaire, à laquelle le Pakistan pourrait avoir à faire face cet hiver, ce que redoutent les organisations internationales.

Selon le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), plus de 10 millions d’enfants ont été affectés par les inondations, dont 2,8 millions ont moins de 5 ans. « L’urgence est loin d’être terminée : un grand nombre de femmes et d’enfants n’ont toujours pas pu recevoir l’aide dont ils ont un besoin extrême, a expliqué récemment la porte-parole de l’Unicef, Marixie Mercado. Le risque de malnutrition menace beaucoup d’entre eux, en particulier les plus jeunes, plus vulnérables. » Un retour en arrière inquiétant pour le Pakistan qui, grâce à la production des plaines de l’Indus, était autosuffisant pour le riz, le blé et la canne à sucre, et exportait l’essentiel de sa production de coton.

 

Source : http://www.la-croix.com/Au-Sud-du-Pakistan-des-populations-epuisees/article/2440554/4077 26/09/10

Partager cet article

Repost 0

commentaires

clo 10/11/2010 18:11


mais que fait le blé dur??


finestres 24/10/2010 09:38


mais que fait le blé dur?


philippe 21/10/2010 18:17


CANBERRA (Dow Jones)--Winter crops including wheat in New South Wales are on track for above average yields, but farmers are watching the weather, locusts and rising mice populations, which could
limit production, the state's Minister for Primary Industries Steve Whan said Thursday.



Argentina Slows Wheat Export Permits On La Nina Worries

BUENOS AIRES (Dow Jones)--Argentina's government has slowed wheat exports through red tape despite assurances it will clear at least three million tons of the current crop for shipment as it waits
for clearer signs that domestic supplies won't be affected by weather, according to analysts.


Claude 22/10/2010 08:13



CANBERRA (Dow Jones)--Les récoltes d'hiver comprenant le blé en Nouvelle-Galles du Sud sont sur la voie pour les rendements moyens ci-dessus, mais les fermiers observent le temps, sauterelles et
les populations en hausse de souris, qui pourraient limiter la production, le ministre de l'état des industries primaires Steve Whan ont indiqué jeudi.


 


L'Argentine ralentit des autorisations d'exportation de blé sur des soucis de Nina de La


BUENOS AIRES (Dow Jones)--Le gouvernement de l'Argentine a ralenti des exportations de blé par de service en dépit des assurances qu'il dégagera au moins trois millions de tonnes de la récolte
courante pour l'expédition comme il attend des signes plus clairs que des offres intérieures ne seront pas affectées par le temps, selon des analystes.



philippe 21/10/2010 18:14


Argentina Ups Wheat Forecast To 12 Million Tons, Up 60% On Year

Argentina's Agriculture Ministry upped its forecast for 2010-11 wheat production to 12 million tons from a prior estimate of 10 million to 11.2 million tons Wednesday as recent showers improved the
developing crop's prospects.


Claude 22/10/2010 08:12



L'Argentine relève ses prévisions de blé prévu à 12 millions de tonnes, vers le haut de 60% l'année


Le ministère de l'agriculture de l'Argentine a relevé sa prévision pour la production 2010-11 de blé à 12 millions de tonnes d'une évaluation antérieure de 10 million à 11,2 millions de tonnes de
mercredi pendant que les pluies récentes amélioraient les perspectives de la récolte se développante.



raymonde52 21/10/2010 15:48


Bonjours,
un de mes OS basé dans l'aube m'appelle ce matin pour m'acheter du mais recolte 2011 a 157 euro/tonnes base juillet ainsi que du colza recolte 2010 sur janvier 2011 a 404 euro/tonnes. Ce coup de
telephone m'a interpellé puisqu'en 2007 j'avais soldé mes colza a ce meme prix suite a sont appelle!!!!! un de mes colaborateur, a quand lui soldé ses colza un mois apres, a 460 euro/tonnes!
un grand merci a toi Claude pour les services que tu peut nous rendre a travers ce blogs ainsi qu'a tous ceux qui le font vivre activement.