Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 20:55

C'était promis, mon article prochain devait lever le voile sur le seul et unique secret de cette hausse, donc je m'y colle au risque d'en dérouter plus d'un.

Avant toute chose, je ne suis pas là pour donner tort à tous ceux qui ont pignon sur rue que ce soit les sociétés de conseil boursier ou les sociétés de conseil en matières premières et notamment agricoles, même si les arguments qu'ils vous dévoilent dès le lendemain matin dans leurs newsletters sont raccords avec des faits réels qui viennent se coller juste dans les cases qui sont ajustées à cet effet et dont je ne permettrai nullement d'apporter une critique, car à chaque minute qui s'écoule, il se produit une action qui aura une répercussion sur notre système et il suffira juste à l'analyste de choisir la bonne information qui s'est réalisée pour l'accoler en démonstration à ses propos relatant les faits passés.

Mais vous allez voir malheureusement que les choses sont bien plus simples que l'on ne peut l'imaginer si l'on veut bien se donner la peine d'observer ce qui se passe sur notre planète finance ainsi que si l'on se met un temps soit peu à la place des grands investisseurs de notre planète, car cela se passe bien entre quelques uns que l'on appelle plus communément les grosses mains.

Ces derniers sont tout puissants où qu'ils se trouvent sur les 5 continents qui constituent notre belle planète Terre, nos grands politiques ne faisant que courir après leurs actions et ne peuvent les précéder.

Avant de dévoiler la chose la plus simple qu'il soit, un petit retour en arrière concernant les fondamentaux expliquant environ 30 % de la situation. Dans le contexte des matières premières agricoles et notamment sur le plan des céréales et plus particulièrement pour le blé, c'est bien l'Offre qui avec la R2010 se retrouve déficitaire par rapport à la Demande, et vous allez me répondre, "oui mais ce n'est pas un problème car les stocks sont pléthoriques dixit les rapports mensuels USDA", bon maintenant vous savez à quoi vous en tenir de ces fameux (pour ne pas dire fumeux) rapports et de leur véracité absolue. Pour notre part chez Marché des céréales, comme annoncé dès fin juillet 2010, ce n'est pas une production planétaire de 652 Mt revue à plusieurs reprises à la baisse pour atteindre les 641/642 Mt (stat USDA), mais bien une production mondiale de blé que nous estimons aux alentours des 620 Mt soit environ 10 % de moins que la R2009.

Sur le plan des stocks, nous avons soulevés très tôt le fait que nous émettions un doute que même dans le cas où ils pouvaient être importants, seraient-ils si facilement mobilisables que cela et de quelle qualité seraient-ils? On a vue que la suite nous a donné raison.

Et troisième point, quand tous ceux qui ont pignon sur rue et pour d'autres qui ont de hautes responsabilités se sont amusés à nous dire que le phénomène climatique était imprévisible, là je me dis qu'ils dépassent les bornes, car si uniquement une personne comme Claude non diplômé des grandes écoles (Harvard, Princeton, Science Po, Polytechnique, école des Mines, HEC etc ...) et ne travaillant pas dans des Instituts de prestige du type (MIT, INRIA, NASA etc ...) a pu suivre les péripéties du climat au travers d'une céréale telle que le riz (céréales très peu répandue en France) et pu mettre sur la voix à l'époque les 4 à 500 visiteurs journaliers de Marché des céréales, que cela ne se passerait pas comme les deux années précédentes, on parle bien là du troisième élément, j'ai nommé monsieur le Climat et ses conséquences induites sur l'avenir des productions.

Donc, on est maintenant d'accord d'un point de vue des fondamentaux, sans oublier bien sûr le trend haussier de la consommation.

 

On peut donc passer au pourquoi du comment pour expliquer cette anticipation de la hausse sur la semaine écoulée (climat mis à part). Le choc : l'image qui tue avec le graphe du CAC40 à la clôture de ce mercredi 1er Décembre 2010 :

 

CAC40-1-12-10.jpg

 

Et oui, tout cela pour ça vous allez me dire. Et oui, la réponse se trouve sous vos yeux, juste sur le graphe avec mes tracés de fin Août 2010, non retouchés depuis.

Et oui, trois fois oui, vous avez à l'écran les 70 % restant. Bon je l'avoue dit comme cela, il y a de quoi quand on est PAYSAN dans l'âme de quoi se taper la tête au mur, car on  ne travaille pas la terre et surtout son fruit pour être payé par la bonne volonté du monde de la finance, et encore moins pour une malheureuse oblique haussière du CAC40 prenant appui sur ses points bas de fin juin, fin août et fin novembre.

Non, et ce qu'il y a encore de plus dramatique et simplicime, c'est uniquement le fait que les marchés en 2010 ont pris l'habitude de faire grimper les indices de 1,5 à 2,5 % chaque 1er du mois excepté le mois de mai et le mois de novembre.

 

Et voila, je le sais c'est vraiment triste, mais c'est ainsi que fonctionne la finance avec ses computers et surtout ses grosses mains qui se moquent de la réalité mais se ravissent de la virtualité et sa simplicité. Euh, oui, la je fais fi de la PSYCHOLOGIE, mais cette dernière n'est guère plus compliquée.

 

A votre bon coeur messieurs dames ...Petit coup d'oeil sur le Wheat échéance Décembre 2010 pour y voir la symétrie parfaite :

 

Wheat-3-Decembre-2010.png

 

Sans commentaire pour les dernières bougies (1er, 2 et 3 Décembre) !

 

  Et le même graphe mais échéance Mars 2011 pour le Wheat qui clôture à 7,79 $ le boisseau :

 

Wheat-4-Decembre-2010.png

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Génissel Samuel@ 06/12/2010 10:53


Dernière chose, faut pas hésiter à écrire, internet a un avantage, la plupart des gens cherchent à ce divertir, donc des qu'on fait des recherches spécifiques, on tombe très souvent (pas toujours
évidement) sur des gens qui ont envies de porter leurs recherches. Sinon il faut varié les types de recherches sur google pour trouver une info.
moi je fais ça depuis la grevé du lait, ça me permet de me projeter au delà du quotidien (mais bon j'ai toujours été intéresser par les sciences)


Génissel Samuel@ 06/12/2010 10:48


@rogger58, sinon y à ce site:
http://pages.usherbrooke.ca/cevdm/
c'est canadien mais ça reprend les mêmes logiques, additionner des bactéries pour améliorer la fertilité du sol
sinon je retrouve pas le site des fongicides viraux mais c'est vieux (plus de 20 ans) ça du être effacer


Génissel Samuel 06/12/2010 10:26


p.ferron@wanadoo.fr est un ancien ingénieur de l'Inra il a écrit un livre sur l'agriculture intégré, j'étais tombé par hasard sur une de ces recherches (en fongicide viral) et après lui avoir écrit
il m'avais envoyé une partie de son livre, le mieux c'est de lui écrire.
adublanchet@noos.fr est un ancien médecin spécialiste des infections il a écrit un livre sur la phagothérapie (pour complémenter avec des virus les antibiotiques voir faire du préventif)il me la
envoyé gratuitement c'est trés intéressant.
Ce sont de personnes un peu comme Pizanni très intéressant, il continu à croire en leurs recherchent même si on a préféré simplifié tout avec la chimie (c'est le même regard sur les ogms)
Sinon je crois qu'à l'Inra de Grigon fait des recherchent en allopathie, chaque plante sécrète des molécules dans le sol, elles peuvent être favorable ou défavorable à la culture suivante (la
luzerne empêche le sur-semi en inhibant la capacité des graines semés après par exemple.
Faut être clair, y à pas de financement pour ça, tu sorts un ogm "miracle" tu as pleins de financement, tu cherches des marqueurs génétiques (pour comprendre et optimiser la sélection) tu as à
peine le dixième, tu fais des recherchent pour tenir compte du vivant et gérer des équilibres tu as des roubles (1 ou 2)


rogger58 06/12/2010 09:55


A samuel, as tu des références biblios à ce sujet?


Génissel Samuel 05/12/2010 16:11


@rogger, ce qui est dommage c'est que dans les années 80 beaucoup de recherches ont été détruites notamment la phagothérapie, qui a l'aide de virus spécifique remplacer les antibiotiques, le dc A
Dublanchet soigner en 75 des staphylocoques doré multi-résistant ce qu'on ne sait plus faire, pareil pour les fongicides les derniers essais de traitement avec des virus (rien a voir avec les virus
humains il y a 4 fois plus de virus que de bactéries sur notre planète) mais la chimie a tout remplacé, même si ces études montraient une efficacité comparable