Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Présentation Fourchette d'Andrews (Andrews's Pitchfork) :

Cet outil développé par le Dr. Alan Andrews est très utile pour détecter des lignes de tendance probable à l’aide de points pivots. Andrews se base sur le principe d’action/réaction des cours en tentant de lisser un excès dans un sens ou dans un autre (hausse ou baisse). Le mot « fourchette » vient du fait que le dessin obtenu par la figure s’apparente à trois lignes parallèles chacune équidistante les unes aux autres. La base du pattern forme donc un triangle dont la ligne du milieu part du point le plus ancien. La figure montrée en exemple vous aidera à mieux comprendre l’aspect de « fourchette ».

Un peu de vocabulaire :
  -ML = Median Line. Il s’agit de la ligne qui représente le "manche" de la fourchette (la ligne la plus longue). C'est la médiane entre les deux parallèles.
  -Upper-MLH = Il s’agit de la parallèle supérieure de la fourchette
  -Lower-MLH = Correspond à la parallèle inférieure de la fourchette
  -Mini U-MLH et mini L-MLH = Elles correspondent aux médianes supérieures et inférieures qui se situent entre la ML et les U-MLH et L-MLH. L’illustration en exemple sur le graphique sera certainement beaucoup plus convaincante que mon explication.

Formule expliquée :

Le dessin de la fourchette est assez facile à comprendre. Dans un premier temps, l’important est de distinguer 3 points pivots. Ces pivots sont en réalité trois points extrêmes consécutifs et inverses : soit un top/ bottom / top ou un bottom/ top/ bottom. Le premier point étant le plus ancien, ces derniers forment donc un triangle ABC où A est le point le plus ancien. Les droites doivent être parallèles entres-elles et la droite partant de A doit passer par le milieu du segment BC, comme montré sur le schéma ci-dessous:

                                             

Interprétation :

Une fois dessinée, cette figure s’interprète comme des lignes de tendance classiques avec des supports et des résistances. Pour approfondir ce point, il convient de se rapporter à la fiche «tendance » du glossaire.
Pour faciliter son interprétation, on a la possibilité de tracer des lignes intermédiaires au sein de la fourchette. Ces lignes sont respectivement appelées (de manière non conventionnelle) mini-MLH inférieure pour la ligne inférieure et mini-MLH  supérieure pour la ligne supérieure.

    Il est également possible de tracer des lignes extérieures et parallèles à la fourchette qui servent d’extension à cette dernière. Là encore le raisonnement est identique à celui des lignes de tendances.

    Pour approfondir ces explications, je vous renvoie à un petit tutoriel très bien écrit par Roque (alias Yannick Colleu) qui permet de mieux comprendre la psychologie des fourchettes d’Andrews.

 

Exemple :

Le graphique de Lagardère nous montre un belle fourchette qui encadre la tendance des cours. Après avoir évolué un temps dans la partie supérieure de la fourchette, les cours sont redescendus en dessous de la ML. La bougie de Janvier 2008 qui s'apparente à un doji (bougie sans corps) montre que les cours suivent bien la tendance de la fourchette. En effet, après être sortis violemment de la fourchette (avec un plus bas à 42.60€) ,les cours sont rapidement revenus cloturer à l'intérieur de celle-ci. D'autre part, on s'aperçoit que les mini-MLH peuvent constituer des niveaux intéressants (résistances ou supports).

 

Graph-20fourchette.jpg

 

Source : http://www.trading-school.eu/glossaire-bourse/fiche-Fourchette-d-Andrews-Andrews-s-Pitchfork--226 

Partager cette page

Repost 0