Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 08:19
Malgré la lecture de différents articles (voir ci-dessous), ces derniers ne permettront pas de faire diparaître les stocks importants de blé.

Mais pour le moment, c'est bien le stock qui compte, et celui-ci, si il était de seulement 65 jours avec 115 Mt à fin de campagne 2007/2008, il est maintenant à près de 118 jours avec 197 Mt estimation pour le 30/06/10. Et les silos portuaires sont pleins.




Le blé indien restera au pays

Le ministre de l'Agriculture, Sharad Pawar, a déclaré le 18 mars qu'il n'autoriserait pas l'exportation de blé, malgré des réserves déjà importantes et un manque d'espace pour le stockage. "Il n'est pas question d'autoriser l'exportation de blé. Nous allons plutôt augmenter la quantité de blé allouée aux familles qui vivent sous le seuil de pauvreté", a indiqué le ministre. Il devrait prochainement présenter une loi garantissant 25 kilos de riz ou de blé par mois, à 0,05 euro le kilo, aux familles les plus démunies. Inquiet de la flambée des prix alimentaires, "il a appelé tous les Etats à distribuer à temps les intrants nécessaires aux paysans afin de renforcer la sécurité alimentaire du pays et de retrouver des prix abordables", précise The Hindu. M. Pawar a indiqué que la hausse de la production de blé, de sucre et de certains légumes en 2010 permettrait de réduire l'inflation, qui en février frôlait les 10 % (9,89 %, contre 8,56 % en janvier).

Source : Courrier International.com du 18/03/10

Un coup d'oeil sur le blé MAT échéance Mai 2010 :

Ble-23-Mars-10.png


Retour sur les 124 €/t (MM20) ou continuation à l'intérieur du petit canal haussier très étroit (126/128 €/t) ?

P.S : il est 10h30, et je me permets d'attirer votre attention sur la parité €/$, car il se pourrait que le MAT prenne un peu ses distances avec son grand frère le CBoT; ce qui expliquerait ce rebond (exportation en faveur de l'Europe par rapport aux States) et de ce fait la matérialisation de ce petit canal haussier.
Si cassure du support majeur des 1,34, la cible pourrait bien être 1,28 $ pour 1 €.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chimat 27/03/2010 16:56


Pour le marché export la relation €/$ ne fait pas tout et heureusement. 2 autres choses à voir : la prime de marché et le fret. Pour ce dernier il faut prendre en compte absolument : le coût mais
aussi les conditions (bateaux programmés, cadences). En plus de cela un marché export dynamique n'est pas forcément corrélé avec un marché intérieur agressif en terme de prix! Et donc pas
nécessairement intéressant pour les agri...


Damien 25/03/2010 19:19


Bonjour Claude

J'ai une juste une question concernant le lien entre le dollars et le blé. Ces derniers jours le cour du blé à Chicago a perdu 30 cents et cette baisse est presque quasi similaire à celle de l'euro
face au dollars (1.33 aujourd'hui)
Ma question est : le blé (Chicago) a-t-il un lien avec le dollars qui permette d'expliquer cette baisse ? Ou bien est-ce juste une tendance de marché ?


Claude 26/03/2010 07:40



Bonjour Damien,

Si l'Euro baisse ou le Dollars monte, il y a automatiquement une répercution sur la compétitivité prix vis à vis des appels d'offre des pays tiers.
Donc à ce jour, le blé européen retrouve de la compétitivité à l'export et de ce fait les prix vis à vis de stocks qui baissent se maintiennent mieux.



tranbert 24/03/2010 17:52


je viens d'aller voir, c'est bizarre, on a du stock de brut mais pas d'essence, autre chose on n'a pas beaucoup de new concernant l'hemisphère sud avec sa récolte plétorique qui devais nous faire
plonger les cours, autre chose on charge en france des bateau pour l'asie, problème de récolte en vu, on va peut etre voir les cours des céréales explosé avec leur intox; réponder moi, je suis
perdu ou comme dirai anne on ne nous dit pas tout !!!!!


Claude 24/03/2010 17:21


Je vous réserve pour ce soir le pétrole et ses stats bidonnées depuis des années.


grandEST 24/03/2010 13:03


PAs vraiment etonné je l'indicait deja pour le riz , on ferme les vannes de l'export car en interieur c'est catastrophique

en plus chiffre colle pas

et on va faire quoi doubler les entrepots de stockage ?

cela sous entend aussi un probleme pour alimenter toutes sa population qui est reconnu

et comment faire baisser inflation alors qu'on comptait sur les exportations ?

apres petit regard vers notre amis la chine qui aussi ses silo soit disant plein et qui a subit autant les probleme atmospherique :d