Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 20:06
Mettons entre paranthèse quelques instants le suivi des cours des céréales et oléagineux, et mettons pour une fois en avant nos amis les éleveurs laitiers.

3 millions de litres de lait épandus sur une parcelle en belgique (plus de 300 tracteurs).
Un prix du litre de lait tiré vers le bas par nos chers industriels qui pour un certain nombre sont des groupes coopératifs mais devant faire face à la pression des principaux groupes internationaux de la distribution alimentaire.
Chacun jouant son rôle et tirant les ficelles de son côté.

Je me souvient avoir bataillé à ma façon en 1993/1995 par rapport à un prix du lait qui n'était déjà pas rémunéré à sa juste valeur. Nous sommes 15 ans plus tard et finalement le problème est toujours le même avec des conséquences beaucoup plus grave du fait des charges qui ont fortement progressées.

Que faire ? Là est la question.

Je reste persuadé qu'un changement de comportement (et avec un outil aussi puissant que le Net) peut faire varier les lignes de façon importante, encore faut-il que la volonté de tous les acteurs du monde agricole puisse répondre présent.

Vous savez bien sûr que la principale force s'est l'Union. Alors 5 centrales d'achat en France et 2 puissances du côté de l'industrie laitière doivent faire réfléchir 85 à 90 000 producteurs laitiers français et quelques centaines de milliers de producteurs européens.

Maintenant transposant le problème sur les céréales et notamment l'orge brassicole ... Donc, je pense que nous sommes tous concernés. Faisant donc marcher nos méninges ensembles.

Ce billet, n'engage que moi et ne ce veut en aucun cas polémique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires